Style de vie

Les abonnés de Netflix ont dévoré la première saison de The Sinner. Je ne saurais dire pourquoi j’ai attendu aussi longtemps avant de m’attaquer à la deuxième. Peut être parce que je savais que certains personnages ne revenaient pas et que j’aurais voulu continuer avec eux. C’est fou comme on s’attache vite. Le temps des Fêtes étant ce qu’il est, j’ai pu replonger dans cet univers de crime glauque.

Un premier épisode qui donne le ton

Un enfant qui tue deux adultes, effrayant non? Surtout quand ce dernier semble renfermé sur lui-même et qu’il n’a pas l’air de bien comprendre les conséquences de ses actions. C’est ainsi que débute cette saison où le seul personnage qui revient en scène est le détective Harry Ambrose.

Glacer le sang de réalisme

Bien que toujours fort étrange, les intrigues de The Sinner effraient puisqu’elles sont réalistes et axées sur l’état mental des tueurs. Dans la seconde saison, on découvre assez rapidement une commune qui nous fait vite penser à une secte. C’est à ce moment qu’on a des frissons en essayant d’imaginer comment a été éduqué le jeune meurtrier pour en arriver à ce geste. N’essayez pas de deviner, ce sera peine perdue.

the sinner jessica bielSource image: USA Network – vox.com

Sans révéler le dénouement, je vous annonce que bien que surprenant, c’est un peu ce qui m’a déçue. Oui, ça demeure réaliste dans le sens où c’est une possibilité, mais ça me semble aussi tiré par les cheveux et ça ne donne pas l’effet désiré. De plus, plusieurs intrigues demeurent complètes et tous les gestes et les relations entre les protagonistes ne sont pas expliquées. Ainsi, je ne trouve pas que la deuxième saison détient la force de la première, mais ça demeure un bon divertissement d’intrigues qu’on écoute émission après émission parce que le désir de connaître la vérité est trop fort.

Un personnage principal qui manque de carrure?

J’attendrai la troisième saison puisque j’aime ce genre de série. Malheureusement, je trouve qu’on ne s’attache pas assez au fil conducteur, le détective. Grande fan de roman policier, je suis du genre à vouloir suivre les enquêtes coup sur coup des détectives que j’aime comme ce fut le cas pour tant de romans. Ici, Ambrose me laisse indifférente. Je m’attache davantage aux autres personnages. Ainsi, je dois refaire mes repères à chaque saison. De plus, de saison en saison, on découvre le passé de Ambrose… mais on dirait que j’ai tout simplement hâte que cela revienne vers l’intrigue principale… bref, ce n’est pas ce qui rend la série palpitante selon moi, alors que ce devrait être un élément central.

the sinner promoSource image: Facebook – The Sinner
-->
Un article de
Camille Dg's Avatar
Camille Dg
Fondatrice & Rédactrice en chef

Camille est la fondatrice du site. Jeune femme qui carbure aux projets, un défi n'attend pas l'autre. Camille est une véritable globe-trotter qui quitte le...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Imagine Van Gogh: l’exposition immersive que tu devrais vraiment visiter avant qu’elle prenne fin le 1er mars