Faits Vécus Lookbook

En lisant le titre, tu penses sûrement que mon texte traitera du fait que je suis tellement mieux maintenant que je ne suis plus avec mes ex. Tu penses sûrement que je me dis « bon débarras ». Mais non, pas exactement. Tout comme Ariana au début de sa chanson, j’ai envie de remercier ces personnes qui ont été dans ma vie et qui font de moi la personne que je suis aujourd’hui (cheese alert). Parce que oui, quand chacune de ces relations s’est terminée, j’ai réalisé comment celle-ci m’a préparée à la prochaine. Et ça, j’en suis éternellement reconnaissante.

Parlant d’éternelle, dans les dernières années, je me suis souvent décrite comme « éternelle célibataire ». Avec une seule vraie relation chum-blonde derrière la cravate et quelques petites fréquentations ici et là, j’ai appris à être bien avec moi-même. Je dis « appris », mais dans le fond, je pense que ça a toujours un peu fait partie de moi. En tant qu’enfant, même si j’avais une soeur et plein d’amies, je pouvais passer des heures à m’amuser seule avec mes Barbies. Ma seule compagnie me suffisait déjà.

Tout ça pour dire que je n’ai jamais eu besoin de quelqu’un, mais ça fait longtemps que j’ai envie d’avoir quelqu’un. Besoin et envie, deux états bien différents. Quand une relation se finit, je n’ai pas peur de me retrouver seule, j’ai peur que mon égo soit un peu plus abimé qu’avant, et que je devienne de plus en plus difficile et réticente à m’embarquer dans quelque chose de nouveau.

Mais je me demande: est-ce vraiment une mauvaise chose?

Après avoir été triste et/ou avoir eu mal qu’une relation (aussi courte fut-elle) se finisse, je me rends compte rapidement de ce que celle-ci m’a apportée. J’ai remarqué par le passé que chacune de ces relations m’a aidée à commencer la prochaine. Je m’explique.

Mon premier chum m’a montré ce que c’était être en relation, m’a fait découvrir des côtés de moi que je ne connaissais pas. J’ai vite vu quels étaient mes défauts et aussi mes qualités dans une relation. Après lui, j’ai su ce que j’avais à donner, et je n’avais pas envie de le donner à n’importe qui.

Puis, j’ai fréquenté des gars plus vieux que moi, certains à la même place que moi dans leur vie, d’autres pas du tout. Ça m’a forcé à me poser des questions que je ne m’étais jamais posées avant. Je l’avoue, j’ai « capoté » sur le coup parce que je réfléchissais à des grandes questions existentielles pour la première fois, mais quand le prochain m’a demandé rapidement si je voulais des enfants, je savais quoi répondre. Ceux d’avant, dans un sens, m’y avait préparé. Et je savais que lui et moi, on fittait à ce plan-là, et que c’était important pour moi qu’on veuille les mêmes choses.

Je pensais donc être tombée sur le jackpot en trouvant quelqu’un avec les mêmes buts que moi ET au même stade de sa vie (lire ici dans la même tranche d’âge). Mais il n’était pas prêt à donner. Et moi oui. Et c’est ce qu’il m’a appris. Après n’avoir eu que quelques fréquentations n’aboutissant à rien pendant les six dernières années, j’avais peur de me relancer dans quelque chose de sérieux. Et si je faisais plein d’erreurs de « débutante » ? Et si j’étais trop dans mes habitudes de célibataire? Et si je ne voulais pas vraiment de quelqu’un, finalement, parce que je suis bien seule? Eh bien non. Je le sais maintenant que je suis prête à me donner corps et âme à quelqu’un, tant que je reçois la pareille. Et ça, ça m’a fait du bien à le découvrir.

C’est pourquoi je veux tous les remercier. Je n’aime pas finir des relations sur une mauvaise note. Si le tout se finit dans le respect, ça fait mal sur le coup, mais ça fait moins mal, moins longtemps. On peut passer à la prochaine étape de notre vie plus facilement et regarder derrière avec un sourire en coin rempli de gratitude pour les apprentissages.

Merci. Maintenant, au prochain!

J’ai choisi d’illustrer ce texte avec ces photos parce que la première fois que j’ai vu cette robe en cuirette, c’est à Ariana Grande et au clip de sa chanson « Thank U, Next » que j’ai immédiatement pensé. (Si tu ne sais pas de quoi je parle, Ariana recrée dans son vidéoclip des scènes iconiques de comédies romantiques classiques de notre adolescence, comme Mean Girls, 13 Going on 30 et Legally Blonde. C’est malade!) C’est probablement le rose bonbon de la robe et son côté girly qui m’ont fait sentir dans un de ces films. Après tout, « On Wednesdays, we wear pink », non?

marie-chloé falardeau robe rose cuir

Le look:

Robe – Le Trunkshop

Souliers – Aldo

Boucles d’oreilles – Aldo

Lieu – Hôtel Le Crystal

Photos – Claudia Morin-Arbour

marie-chloé falardeau robe rose cuir

-->
Un article de
Marie-Chloé Falardeau's Avatar
Marie-Chloé Falardeau
Éditrice

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Pourquoi prendre un peu plus soin de toi à chaque jour?