J’adore Noël, ses décos, sa musique, sa bouffe, ses traditions. Je ne suis pas du genre à mettre une couronne de Noël dans la main de la sorcière sur le pas de ma porte ou du genre à planter mon gui au-dessus de deux citrouilles qui s’embrassent… Ça ira vers début décembre pour les ornements, les branches de sapin et les oranges piquées aux clous de girofle.

Dernièrement, je réalisais en jasant avec une amie que Noël pouvait engendrer un stress immense.

Stress sur la famille : On va se le dire, beaucoup de gens sont extrêmement privilégiés, le bureau ferme. Après le fameux party de Noël où tu découvriras que Ginette à la réception est pas mal plus wild sur la piste de danse que derrière son bureau, tu tomberas en vacances pour un gros deux semaines. Ce congé tombera plutôt bien côté planning familial puisque les enfants qui sont au primaire seront normalement en vacances jusqu’au 6 janvier ! Mais, il y a aussi celles et ceux qui doivent travailler. Une fois de plus, on sollicitera l’aide de papi et mamie pour faire le tour de ses journées de congé. Entendez-moi bien, les enfants ont besoin de ce congé, ça leur fait du bien, ça coupe l’année en deux. Cependant, le congé ne vient pas avec une gardienne. On fout la routine en l’air, on fait des lifts chaque matin pour aller reconduire les enfants, on ne fait pas de lunch, mais une valise hivernale imposante. On transporte les jouets de Noël chez le gardien, on se dit qu’ils seront moins troublés s’ils sont occupés. C’est le moment de l’année où t’as quasiment envie de ressortir ton burger, de le mettre sur top de ta voiture pour aller porter les enfants aller-retour, pas sur ton chemin, parce que toi, tu travailles pendant les fêtes.

Stress financier : On va aller glisser, faire du ski, manger au resto, recevoir les amis, la famille, la nouvelle petite robe et les cadeaux. Je veux bien, mais faut que le portefeuille suive les babines… ou les bottines. Ce n’est pas parce que c’est Noël que tu as eu un petit bas de laine sous la cheminée. Si tu es serré, on va se le dire, après tous les paquets que t’as mis sous le sapin, t’es juste encore plus serré. Aller en ski en famille ça coûte plus que les canettes vides du party du jour de l’an et je ne te parle pas du prix des décos. Une boule dans le sapin c’est 16 piasses !

Maudit que c’est beau une guirlande en macaroni …

Stress de performance : Il faut décorer, faire les classiques culinaires, avoir des idées cadeaux originales. L’échange cadeau de moins de 5$ du bureau, l’échange cadeau de 50$ avec les filles du gym (thématique, ça commence par S, ça fini par T, et c’est un outil que tu peux utiliser seulement le matin …). J’ai une crampe au cerveau juste à flipper les pages du dictionnaire en guise d’inspiration. Cette amie qui m’adressait son stress par rapport aux fêtes me disant : ça ne me le dit pas de décorer. C’est long à faire, c’est long à défaire. Et mes voisins me jugeront si je laisse mes décos dans l’arbre en face de la maison toute l’année. Pis je ne te parle pas de quand tu réalises qu’il y a une ampoule qui est brûlée dans le courant que tu viens d’installer à la sueur de ton front tout le tour de ta maison. Elle fait un short électrique sur toute la guirlande et tu dois trouver c’est laquelle qui est en trouble, t’avais pourtant pris la peine de les vérifier avant de les monter dans l’échelle avec tes tie-rap.  J’évite de te parler du seul courant qui clignote dans l’arbre, je ne veux pas te donner des boutons (aux fêtes c’est important d’avoir une belle peau …).

De toute façon tes boutons sortiront quand, en avril, tu ramasseras encore des épines de sapins sous les moulures de ton salon.

Et ben tu sais quoi ? Pas pour moi cette année! Alors voilà mes trucs pour sortir de noël vivant, en vie financièrement et heureuse. On choisira des activités gratuites : on va marcher en forêt, faire de la raquette, aller patiner, faire un feu de camp et manger des guimauves. On va aussi remettre notre même tenue vestimentaire et se charger des comités des partys de Noël. On va décider de l’échange cette année (c’est une carte cadeau à la SAQ de 25 $. Ben oui, tout le monde est content, et ça participe à te faire passer à travers ton temps des fêtes en vie). On va faire un arbre de Noël décoré par les enfants. On va recevoir sous forme Potluck. On va se faire des midis cinéma, des soirées dodo dans le salon … Mais surtout, on va en profiter pour faire pause si c’est possible.

Image de couverture de Joanna Kosinska

Les plus populaires

Accueil