Faits Vécus Lookbook

Prendre des photos, ça n’a jamais été mon activité préférée. Je ne sais pas si ça vient d’un manque de confiance ou d’un manque d’intérêt, mais je n’ai jamais été la fille qui passait du temps à faire l’égoportrait parfait pour le mettre ensuite sur les réseaux sociaux. Avec mon rôle de Cheerleader pour les Alouettes, j’ai fait mes premières photos « professionnelles » pour nos photos officielles qui nous représentent pour toute la saison. Il y a eu beaucoup de facteurs, certains extérieurs, certains venaient de moi, mais tous ces facteurs combinés ont fait que je n’ai pas aimé mon expérience. Je ne blâme en rien l’organisation. Au contraire, je n’ai jamais autant ressenti de soutien de mes consoeurs et mes coachs que depuis que je suis sur l’équipe, mais je vous en reparlerai dans un autre texte. Ça venait principalement de moi et de mes insécurités.

Arrive la première séance photo du Cahier. J’ai passé beaucoup de temps à l’organiser, alors j’étais très concentrée sur le bon déroulement de la journée plus que sur le fait que je me retrouverais sûrement devant la caméra. Pour les Alouettes, je me prépare des semaines à l’avance pour la journée des photos officielles, alors c’est dans un état d’esprit complètement différent que j’ai pris ces photos-ci. Mes premières photos EVER, je les ai faites dans ce maillot. Un maillot de bain. Comme premières photos. À quoi je pensais?! Laissez-moi vous dire que j’ai ressenti une aisance et un lâcher-prise que je ne m’explique toujours pas. Rien comme mes expériences passées devant la caméra.

Je pense que ce qui m’a aidée, c’est que je savais que je pouvais rester moi-même.

Je ne suis pas la fille sexy/sensuelle dans la vie de tous les jours, alors je savais que je ne le serais pas en photo, et encore moins en maillot de bain. Personne ne me demande d’être quelqu’un d’autre que moi-même. Et c’est ce que j’ai fait.

Avoir le soutien de Camille et de Vikki, notre photographe, était essentiel. J’ai pu voir Camille à l’oeuvre juste avant moi (c’est impressionnant la voir aller!) et j’ai compris comment bouger, me laisser aller, ne pas me prendre au sérieux, essayer plein de trucs. Elles m’ont appris sur le milieu et la cartésienne en moi a apprécié comprendre le pourquoi du comment.

Au final, j’avais envie de vous montrer qui je suis.

Bon, oui, là vous voyez beaucoup de qui je suis physiquement, mais j’espère que ce texte vous fera comprendre d’où je viens et pourquoi je trouvais important pour moi de faire ces photos-là. Je suis fière de vous les présenter parce que je suis sortie de ma zone de confort. J’espère que vous aurez tous la chance un jour, comme moi, de sortir de cette zone et de regarder en arrière en vous disant : « Je ne peux pas croire que j’ai fait ça, moi, mais je suis super contente de l’avoir fait ».

DSC_1102

DSC_1085

DSC_1047

DSC_1083

Le look:

Bikinis – Everyday Sunday

Lieu – Le Crystal

Photos – Vikki Snyder

DSC_1012

-->
Un article de
Marie-Chloé Falardeau's Avatar
Marie-Chloé Falardeau
Éditrice

Marie-Chloé est une passionnée dans l’âme. Que ce soit la danse, le marketing ou les séries télé, tout ce qu’elle entreprend, elle y met son...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Ma planète, je m'excuse