Avez-vous cette impression qu’il faut suivre un protocole pour se sentir apprécier sur les réseaux sociaux? Avez-vous l’impression qu’on doit se comporter comme une vedette? En fait la règle est simple, il faut tout simplement être parfait. On doit avoir du maquillage, le bon éclairage, les vêtements à la mode, la bonne pause, le sourire presque naturel, le bon décor, le bon filtre photo et Photoshop (si possible). Est-ce que c’est rendu que ça nous prend deux heures pour prendre une photo au « naturel »? Est-ce que la prise d’une simple photo du quotidien est devenue une séance photo professionnelle? 

À lire : Contrôler ma relation avec les médias sociaux

Ce que je trouve triste là-dedans, c’est que cette tendance prouve à quel point les gens ont honte de leur vie normale. Pourquoi on ne pourrait pas prendre une photo de soi sans maquillage? Pourquoi on ne pourrait pas prendre une photo en hoodie un dimanche matin? Pourquoi on ne pourrait pas être naturel? Nous avons grandi dans la recherche de perfection et d’approbation.

Je vous raconte une histoire qui m’est arrivée quand j’étais au primaire. Au départ, je trouvais ça idiot, mais je n’ai pas réalisé que cette mode allait devenir tôt ou tard un mode de vie. J’avais 10 ans et j’allais rejoindre une amie chez elle. Étant une fille ponctuelle, je suis arrivée plus tôt chez elle. Je cogne et je l’entends de l’autre côté de la poste me dire : « Attend deux minutes, je ne suis pas prête ». J’ai attendu 2 minutes … 5 minutes … 10 minutes … pour enfin qu’elle m’ouvre la porte. Savez-vous ce qu’elle m’a répondu? « Je m’excuse, je n’avais pas mon maquillage encore ». Mon amie ne voulait pas sortir de chez elle, puisqu’elle n’avait pas de maquillage. Elle avait juste 10 ans, bon sens! 

Je vous posais ces questions pour vous faire réfléchir. Il y a un mois, j’ai regardé la conférence « Why thinking you’re ugly is bad for you » de Meaghan Ramsey sur la chaine TED Talks. Elle mentionnait que 10 000 personnes par mois écrivent dans le moteur de recherche Google « Suis-je laid? » et des jeunes filles de 10 ans publient des vidéos Youtube en demandant aux internautes de juger leur apparence. Nous sommes rendus dans une ère où notre corps n’est plus ce qui nous permet de vivre, c’est celui qui nous permet de se vendre. Plus on parait parfait aux yeux de la société sur les réseaux sociaux, plus notre vie sera facile et agréable. Est-ce normal? 

InstagramSource image : Unsplash

 J’ai vu ce montage photo passé un jour sur Facebook et je trouve que c’est une triste réalité. J’ai fait partie de la catégorie des filles de gauche où on préférait courir dans les bois plutôt que de se prendre en photo devant le miroir. Je me souviens qu’enfant, je collectionnais des collants avec mes amies et maintenant les jeunes filles collectionnent les « J’aime » sur les réseaux sociaux. Mais où est passé cette envie d’être au lieu de paraître? 

Les jeunes filles sont dans une période où elles se posent des questions sur leur identité. Alors que leurs mères leur disent à quel point elles sont jolies, leurs camarades de classe leur disent à quel point elles sont affreuses. Qui croire à ce moment? La manière la plus facile de trouver une réponse … c’est par les réseaux sociaux. Elles tombent sur les photos et des vidéos où la ligne entre l’authenticité et le faux est très mince. C’est le même cas pour les hommes, alors que les femmes doivent être minces, les hommes doivent être musclés de la tête au pied. 

Quand je regarde les nouvelles tendances sur Facebook où l’on doit être le plus mince possible et que je regarde ma demie-sœur de 10 ans, ça me fait de la peine. Ça me fait de la peine de voir qu’elle préfère de plus en plus passer son temps sur Facebook au lieu de se raccrocher à la réalité. J’ai peur qu’elle devienne une Barbie, dans un monde « faux » où avoir eu le plus de chum possible donne plus de confiance que le simple fait de croire en soi. 

Il faut se mobiliser et briser cet obstacle de la perfection. Si je vous lance ce défi de ne prendre que des photos de vous au naturel pendant un mois, seriez-vous capable de le faire? Osez apprécier votre personnalité et ce qui vous rend unique.

Tenter de faire ce qui vous plait et apprenez à vous aimer! Je sais que c’est difficile, mais pour une fille qui écrit cet article alors qu’il y a quatre ans, elle s’enfermait dans une garde-robe pour pleurer sans parler à personne … on peut tous devenir la meilleure version de soi-même.     

 

Source image de couverture : Unsplash

-->
Un article de
Gabrielle Richer's Avatar
Gabrielle Richer

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Astuces pour être bien dans sa cabane