Mode & Beauté

Mon souhait pour 2016? Qu'on cesse se comparer, même à soi-même et qu'on apprenne à s'aimer. Point. Parce que quelqu'un qui s'aime est tellement plus agréable et ça donne tellement de temps pour vaquer à d'autres occupations… #girlboss

Tenir un blogue, c'est se voir, en photo, presque tous les jours depuis 2008. C'est donc être confronté à mon image plus souvent que la moyenne et me comparer à moi-même sans cesse. Ça peut paraître horrible pour la plupart, mais j'ai appris à aimer la photo. C'est mon papa qui m'a appris à aimer cela, sans même le savoir. Quand j'étais petite, il ne cessait de prendre des photos de la famille et je me souviens encore qu'il disait toujours que Joëlle était la plus photogénique et que je posais. Il faut croire que j'ai commencé jeune. Puis, début vingtaine, j'ai été en couple pendant plusieurs années avec Alex Casabon, un gars qui s'est toujours amusé avec les appareils photo et qui fut le premier à prendre mes looks en photos, embarquant dans la blogosphère à pieds joints avec moi alors que le phénomène ne faisait que débuter. On parle de 2008… ça fait longtemps.

2015 12 16_02_02

 

Et j'ai changé depuis. On change beaucoup entre 21 et 28 ans. Je me suis vue devenir une femme sur Internet, en direct, chaque jour. Je suis devenue une femme sous le regard des caméras et des internautes dans une société de plus en plus connectée. J'ai vécu de nombreuses phases, ça n'a pas toujours été facile, mais j'ai appris à m'aimer. Et j'ai appris à me sentir belle avec ce corps qui change et ce visage dont les années commencent à marquer leur territoire.

Je ne crois pas être plus belle à 28 ans qu'à 21, mais je me sens plus belle et toute la différence est là. J'ai appris à aimer ce corps qui est mien. C'est un travail de longue haleine dans notre société où nous sommes confrontés à tout instant aux Gigi Hadid de ce monde (avouez qu'elle était partout en 2015 et tant mieux pour elle!). J'aimerais souhaiter pour 2016 à toutes (et tous) de faire de cheminement et d'en arriver à être capable de s'apprécier comme on est. Je le sais, c'est plus facile à dire qu'à faire. Surtout avec les années.

Il y a cinq ans, on m'aurait parlé de rides que j'aurais mises mon oreille à «off» et je serais partie dans mon imaginaire, j'ai tendance à faire cela dès que quelque chose ne m'intéresse pas, pas super pratique dans les cours de maths au secondaire. Maintenant j'écoute avec intérêt. Et je me crème croyez-moi. Et je commençais à m'inquiéter. Mon obsession du look s'était transposée là: dans ces petites rides apparaissant. Puis, mon copain, qui en riait souvent (faut dire que je ride plus vite que la moyenne), m'a dit qu'il trouvait ça franchement beau. Et ça m'a frappé: c'est juste la vie. Comme les vergetures sur mes cuisses parce que j'ai grandi trop vite (faut croire que la nature est injuste puisque je me suis arrêté à 5'3'' et 3/4), c'est juste la vie. 

Je ne suis pas de ces blogueuses qui vont les mettre de l'avant sur mes photos. Je n'en ai pas envie. Je n'en ressens pas le besoin. Mais je les ai acceptées. Et j'ai appris à aimer Camille comme Camille est. Tout simplement. 

Se sentir belle même quand on change est un art qu'on doit pratiquer toute sa vie. On doit cultiver notre amour de nous-mêmes, de qui on est à l'intérieur comme à l'extérieur et s'entourer de personnes qui sauront nous voir comme on se voit.

 

2015 12 16_02_05 2015 12 16_02_01 2015 12 16_02_03 2015 12 16_02_04

Le look:

Robe: Chic Marie

Souliers: Aldo

Bas de nylon: Secret

Maquillage: Virginie Rabanales

 

Stylisme – Agence de style Chienne à Jacques

Photo – Michelle Gagné

Lieu: Lysanne Pépin

2015 12 16_02_06

-->
Un article de
Camille Dg's Avatar
Camille Dg
Fondatrice & Rédactrice en chef

Camille est la fondatrice du site. Jeune femme qui carbure aux projets, un défi n'attend pas l'autre. Camille est une véritable globe-trotter qui quitte le...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Thé à la mode : le rendez-vous mensuel des fashionistas de Québec