Mode & Beauté

Au mois de février dernier, il faisait froid, je manquais de soleil et je me sentais, avouons-le, plutôt moche. En plein deuxième trimestre de grossesse, bien que j’adorais le petit bedon qui commençait à bien se montrer le bout du nez, je vivais aussi avec les soucis d’une femme enceinte: une peau boutonneuse et asséchée qui ne semblait répondre à aucun produit et des cheveux un peu fou dont l’absence de réelle coupe donnait un effet balai qui ne me plaisait pas. Bref, quand je me regardais dans le miroir le matin, je n’y voyais pas une femme que je trouvais jolie. Et ça me jouait dans la tête. Pas que je pense que l’apparence physique soit la chose la plus importante, loin de là, mais en plein pandémie mondiale, quand il fait froid dehors et que ton déplacement quotidien est plutôt entre la chambre et le bureau, tu te demandes bien à quoi ça sert de se sentir belle… ça sert à son estime de soi. Ce n’était pas dans le regard de l’autre que j’avais besoin d’aimer mon enveloppe corporel, mais dans le mien.

J’ai donc choisi d’agir pour faire en sorte de me sourire dans le miroir.

Le Salon Espace K m’avait écrit pour me proposer une transformation capillaire. On ne va pas se mentir, ça sonne comme une grande réussite ou un échec qui fait mal longtemps. Avec la grossesse et l’incertitude de la pandémie, je ne voulais pas tant de risques, mais j’avais besoin d’une nouvelle tête. J’ai donc choisi de leur envoyer des photos de mes inspirations afin de voir si cela était possible. J’ai envoyé des inspirations instagram… Je me suis fait dire que oui. Ce que je veux se nomme un balayage sunkissed sable (je n’aurais pas su le dire). Alors j’ai pris rendez-vous!

La différence du Salon Espace K

C’est Élise qui s’est occupée de moi. Je ne savais pas à quoi m’attendre d’un rendez-vous dans ce contexte de pandémie. Eh bien, j’aurais difficilement pu être mieux servie. On m’a accueillie en m’offrant une bouteille d’eau après un bon lavage de mains (naturellement). Le salon, d’une grande taille, permet d’avoir des clientes sur place sans qu’on se sente en danger dans ce contexte pandémique. Ça soulage. Là, Élise m’a appliqué la couleur sur différentes mèches. J’avoue qu’après quelques années avec une chevelure naturelle, bien que je voulais la touche de soleil, je me demandais si je faisais bien de teindre mes cheveux… Punch: OH QUE OUI.

Je suis de celles qui aiment parler quand je vais chez la coiffeuse. Je jase de tout et de rien. Élise me dit qu’ici, ils suivent les clients. Si c’est derniers veulent discuter ça leur fait plaisir, sinon on laisse tomber.

J’ai passé trois heures au salon environ. Ça peut paraître long, mais ce ne le fut pas! Je devais faire décolorer des mèches, puis teindre, puis shampoing, coupe et mise en plis sur mon énorme chevelure! Ainsi, le temps a passé très rapidement. Ce que j’aime: on m’a expliqué les étapes tout au long du processus en s’assurant que j’allais aimer le résultat. Ils utilisent des produits de qualité selon le cheveux et font une analyse de la chevelure en commençant et surtout… le résultat est simplement WOW. Ça faisait des années que je n’avais pas eu cette sensation en quittant un salon de coiffure: je me sentais vraiment belle.

Pour voir les photos du pendant/après de ma transformation, c’est juste ICI sur Instagram!

Et le tout deux mois plus tard?

Pourquoi j’ai attendu avant d’écrire cet article? Je voulais voir si les cheveux allaient demeurer beau, comme promis par Élise, sur du long terme. Elle avait raison. Je lui avais dit vouloir avoir une tête qui demande peu d’entretien et qui demeure belle avec les mois, elle a réussi. J’aime encore plus la couleur et la coupe maintenant même! Je pense donc retourner rafraîchir le tout au mois de juin, un peu avant mon accouchement pour me sentir belle à ce moment de ma vie! Je ne saurais assez recommandé le Salon Espace K sur la rive-sud de Montréal. En plus, ils ont une boutique en ligne pour se procurer des produits (juste ICI).

 

PS: je n’ai pas été payée pour vous dire tout ceci!

-->
Un article de
Camille Dg's Avatar
Camille Dg
Fondatrice & Rédactrice en chef

Camille Dg est une femme d'affaires québécoise ayant fondé sa première agence de marketing web en 2008. Pionnière dans son domaine, elle fut l'une des...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Mes petites attentions pour toi...et...pour moi - Le Cahier