Sport & Santé

Es-tu le genre de personne qui fait un entraînement d’abdos une journée, et attend ensuite une bonne année de repos avant de recommencer? Ou bien tu trouves simplement qu’avoir un coach est une dépense que tu n’es pas prêt(e) à faire? 

La bonne nouvelle là-dedans (oui oui, il y en a une), c’est qu’un coach, ça sert à te motiver et à te donner les outils nécessaires à la réalisation d’un entraînement, tout en assurant une certaine constance dans celui-ci. Dans cette optique-là, je t’annonce que pour certains aspects, tu peux être ton propre coach. On le sait, rien ne pourra complètement remplacer un entraineur, mais j’ai quand même quelques petits trucs pour toi! 

Si l’entraînement est un monde un peu nébuleux pour toi, ou si tu as envie de commencer, mais que tu ne sais pas comment t’y prendre, voici quelques trucs qui te permettront de rester motivé(e), sans nécessairement avoir à te déplacer dans un gym pour lever de gros poids en te faisant crier « no pain no gain! » par un entraîneur-hulk trop intense (et sans avoir à payer pour tout ça). 

La préparation

D’abord, avant même de commencer, il faut que tu te détermines un objectif réaliste, défini dans le temps, et à court-moyen terme, qui va te permettre de vivre des petites fiertés au quotidien, tout en te mettant au défi. Tu dois te placer dans une zone où tu sentiras que tu vas sortir de ta zone de confort, mais qui ne sera pas trop difficile non plus, pour ne pas te décourager trop vite. Cet objectif doit donc tenir compte de tes capacités actuelles : oui, c’est bien de sortir des sentiers battus, mais se donner comme défi de réussir un 21 km d’ici la fin du mois, en sachant que tu n’as jamais fait de course à pied de ta vie, c’est tout à ton honneur, mais c’est irréaliste, et tu risques de ne pas réussir et de te décourager. 

danse work-out entraînementSource image: Unsplash

De plus, cet objectif doit être personnalisé ; ça doit te plaire. On voit beaucoup de gens qui se mettent à la course à pied, par exemple, ou bien à la musculation, mais qui exécutent ces entraînements comme si c’était une corvée, simplement puisque ces moyens d’action ne sont pas adaptés à leur goût. C’est important de choisir quelque chose qui te donne envie de bouger. Pour toi, c’est peut-être la danse, la marche, le yoga, le pilates, un mélange de HIIT workout et de musculation, etc. Un petit truc : il existe d’innombrables vidéos d’entraînement sur YouTube, pour tous les goûts! Personnellement, j’ai récemment découvert une chaîne de Dance workout, qui me permet de maintenir un bon cardio tout en ayant beaucoup de plaisir à danser (même si je ne suis clairement pas la meilleure danseuse!)

Aussi, avant de commencer tes entraînements, ce qui peut t’aider, c’est d’identifier les raisons qui te poussent à t’entraîner et ensuite déterminer quels sont tes contraintes/obstacles : est-ce le manque de temps, le manque d’installations autour de chez toi, le manque d’argent, etc.? Comme on dit, « y’a toujours moyen de moyenner! » Il est facile d’organiser son temps pour se libérer un petit 20 minutes en début ou en fin de journée pour bouger, tout comme il est possible de rechercher sur internet des sports ou des activités qui requièrent peu ou pas de matériel ou d’installations particulières. Finalement, pour être bien prêt(e), tu peux aussi identifier tes périodes d’entraînement dans ton agenda, et les cocher lorsque c’est fait. 

L’entraînement

Maintenant, commençons l’entraînement! Seul le fait de commencer peut être un gros pas vers la sortie de sa zone de confort ; c’est dur de se mettre ou de se remettre à l’activité physique, d’autant plus lorsqu’on est seul. C’est pourquoi cela peut être une bonne idée de t’embarquer dans cette aventure avec des amis, de la famille, ou te joindre à un groupe d’activité organisée. Être entouré(e) de gens, c’est toujours plus motivant! De plus, un autre élément que je trouve très important est la bande sonore de ton entraînement ; bouger avec de la musique qui te plaît, ça rend le tout tellement meilleur! Cela dit, ce n’est pas obligé d’être des chansons de Rocky, ou bien du gros métal à en déchirer les tympans : cela peut être un balado que tu aimes bien, ou des chansons qui te font ressentir des émotions positives (ou simplement intenses!). Personnellement, ma liste d’écoute musicale de course passe de Mamma Mia aux chansons de La Princesse et la Grenouille, tout en passant par du Queen et du Bleu Jeans Bleu. Le but là-dedans, c’est de me faire oublier un peu que je sue ma vie en courant sur Coton Ouaté ou Bohemian Rhapsody. 

musique entraînement écouteursSource image: Unsplash

Prochain dossier : garder une constance! Ça, ça peut être dur, particulièrement sans coach. Probablement que dans les deux, voire trois premières semaines, tu vas te sentir super bien et très motivé(e) à l’idée de commencer un nouveau défi, mais, après quelques temps, sans trop voir de résultats, tu pourrais avoir envie d’abandonner. Mais pas de panique! Inscris bien dans ton agenda tes entraînements prévus, et si, après quelques semaines, tu ne vois pas de résultats, tu peux très bien changer la formule de ton entraînement, varier un peu les moyens d’action, etc. Tu peux aussi très bien prendre une petite pause, si tu sens que c’est ton corps qui ne suit plus. L’important, c’est de t’écouter.

Finalement, si tu es encore un peu sceptique au moment où on se parle, laisse-moi te dire que c’est vraiment lorsque tu vas essayer que tu vas apprécier l’activité physique, et ce, même si tu n’as pas d’entraîneur. Après un entraînement, bien que fatiguée, je me sens toujours hyper bien, avec un gros sentiment de fierté et de devoir accompli, peu importe l’intensité de mon work out. De plus, après quelques semaines ou quelques mois, il n’y a rien de plus motivant, selon moi, que de voir des résultats : pas nécessairement physiques, mais pratiques, comme avoir plus de facilité à monter les marches, à trainer les sacs d’épicerie, etc. Ça peut aussi être une diminution des maux de dos, des maux de cou, l’amélioration de ta flexibilité, etc. 

Bref, ce n’est pas parce que tu n’as pas d’entraîneur qui te guide pour savoir combien bencher au gym que tu n’as pas de raison de t’entraîner en étant motivé(e). Sois ton propre coach, et sois, par le fait-même, la raison de ton bien-être! 

Bon entraînement !

entraînement bouger sportSource image: Unsplash

 

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Clémence Bouillé's Avatar
Clémence Bouillé

De l’inspiration, de la sensibilité, un brin d’humour et une touche de soleil, voilà comment pourrait se décrire le style d’écriture de Clémence. Cette jeune...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Parlons immobilier: Les étapes pour louer son condo