Faits Vécus Sport & Santé

Mais toi là, que veux-tu?

L-A Q-U-E-S-T-I-O-N.

Moi, ce que je veux. Est-ce que je le sais, premièrement? Hummm. Difficile de savoir lorsque nous sommes submergés d’informations. Réussir à se trouver, c’est le travail d’une vie complète.

Ce que l’on veut, on le sait toujours, faut juste faire confiance à notre petite voix qui a tendance à chuchoter beaucoup trop souvent. Il faut prendre le temps de l’écouter et de l’accueillir cette petite voix-là, souvent difficile à cerner. Elle est là, je te le jure. Elle existe réellement. Parfois, elle est enfouie assez loin merci, mais elle est toujours là.

La peur de. C’est souvent le pire ennemi à cette petite voix. La peur de partir, la peur de perdre quelqu’un, la peur du jugement et de ne pas se sentir accepter… La peur de, il faut l’envoyer aux poubelles parce que tu risques de rester dans ton lit pour le reste de ta vie. La peur de c’est comme un mur que tu construis et qui bloque tout.

Moi, aujourd’hui, j’opte pour le Envoye donc. Le Envoye donc, c’est d’essayer et de voir par la suite. Si ça ne fonctionne pas et bien ça n’est pas plus grave que ça, mais tu vas l’avoir fait. Tu explores et ça, c’est bon parce que petit à petit, tu vas finir par le trouver ton chemin à toi.

Source image: Unsplash

-Hey, si t’as le goût toi d’essayer ça du rouge à lèvres turquoise. Envoye donc.

-Si tu sens le besoin de partir en voyage. Envoye donc.

-Si tu as une passion folle pour les quilles. Envoye donc, vas y jouer. Tu vas peut-être battre le score du monde aux quilles.

-Si t’aimes ça les girafes. Envoye donc le t-shirt avec des girafes partout. Tu vas en inspirer d’autres qui ont des passions pour les hippocampes ou bien les marmottes et qu’ils n’ont jamais eu le courage de l’assumer pleinement.

Je pense que tu as compris le principe. Vas-y mon ami(e). Fonce.

C’est dur de le faire parce qu’on est constamment amenés à se comparer et à entrer dans le moule. On souhaite faire comme les autres parce qu’on sait que c’est la clef pour être accepté. Mais être comme les autres, il me semble que c’est plate. Il n’y a rien d’excitant à avoir tous les mêmes corps, les mêmes cheveux, les mêmes sourcils, les mêmes dents. C’est redondant et ce n’est pas gagnant ça pour une société en santé.

Bref, envoye donc, choisis-toi, lâche la pas ta petite voix et écrase-moi ça la peur de.

Source image de couverture: Unsplash

 

-->
Un article de
Angélique Caron St-Pierre's Avatar
Angélique Caron St-Pierre

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Assister au lancement de Tremblay