Lookbook Mode & Beauté

Je suis entrepreneure depuis bientôt dix ans. Je peux dire que cette décennie m’a beaucoup appris sur moi, ma manière de travailler et comment devenir un meilleur leader. Est-ce que je n’ai fait que des bons coups? Non. Est-ce que j’ai fait de mon mieux? Sans aucun doute. Est-ce que j’ai écouté des conseils qui n’ont pas fonctionné? C’est certain. Est-ce que j’ai tenté de réajuster le tir souvent? Oh que oui.

Et c’est juste normal. On évolue, mais le milieu du travail change aussi très rapidement et pour les personnes dans les postes décisionnels, ça peut devenir fort complexe de suivre le tout et de se garder à jour en tout temps tout en gardant leurs objectifs d’affaires bien en vue.

Dans mon cas, la crise actuelle me force à , comme équipe, nous transformer à une vitesse plus grande que jamais auparavant. Et on en fait de l’essai-erreur afin de trouver la bonne recette pour son équipe tout en continuant de livrer la même qualité aux clients (je suis la fondatrice d’une agence de marketing web).

J’ai lu dernièrement le statut Facebook d’une amie qui va comme suit:

Problem with people is entitlement. Mon employeur vient de nous donner un cinq jours additionnels de vacances pour le bien-être des employés ainsi qu’un certain montant remboursé pour l’équipement TI pour la maison. Sur le forum de questions pendant la conférence avec le président, quelqu’un s’est permis de demander pourquoi d’autres compagnies donnent le lundi de Pâques en plus du vendredi et pas nous. #Ipreferanimals

Je vais taire le nom de la personne, mais voici ce que je lui ai répondu :

En ce moment, j’ai une équipe en or, mais j’ai déjà vécu cela et en tant qu’employeur, ça fait juste faire l’effet inverse, on a alors l’impression que ce qu’on donne ou propose ne vaut rien. Je répète, en ce moment, j’ai une équipe en or! Je me sens choyée :)

Et ça m’a rappelé tant de moments plus ou moins difficiles de ma carrière de femme d’affaires. Ça peut paraître simple d’être cette personne en charge qui délègue et dont on ne connaît pas l’entièreté des tâches. En 2020, mon mot de l’année est transparence. Je veux cette dernière de moi et de mes équipes pour qu’on travaille mieux ensemble. Ainsi, pendant la crise, je fais tout pour qu’ils comprennent au mieux ce que je mets en place et pourquoi et pour qu’ils comprennent mes tâches aussi. Les entrepreneurs ne sont pas tous des gens hyper riches qui ne font que compter les dollars dans leur compte en banque, la plupart sont des personnes qui travaillent des heures de fous, risquent tout pour leur rêve et font face à chaque tempête avec fierté et bravoure. J’en ai vus se planter avec les années même s’ils y mettaient tous leurs efforts. Et c’est difficile. Certes, la grande majorité ne réussirait jamais sans leurs équipes et c’est mon cas. Mais ce n’est pas à sens unique. On travaille ensemble. Les tâches de chacun sont importantes et permettent d’atteindre les résultats désirés.

En ce temps de crise, plusieurs se plaignent et c’est ok. On a, pour la plupart, son drame, peu importe l’échelle de ce dernier. Perte d’emploi? Gestion d’une famille et de télétravail? Peur de ne pas pouvoir assumer ses engagements financiers? Et j’en passe. Le coronavirus nous touche de diverses manières et chaque personne le gère comme il peut. Aucun jugement ici, on ne peut juger l’autre sans tout comprendre et c’est souvent impossible.

Mais on peut voir les efforts de l’autre, on peut voir sa main tendue pour de l’aide… À recevoir ou à offrir. Et c’est cela le principal autant dans la vie qu’au travail: savoir reconnaître les signes et les efforts d’autrui.

Je me trouve chanceuse d’avoir une équipe qui s’entraide et qui reconnaît les efforts de chacun. On est tous là-dedans ensemble et je sens qu’on en sortira plus forts, plus unis et grandis.

Je sais que le prix de la crise est grand pour plusieurs, ainsi, sans jugement, on peut tenter de comprendre l’autre et l’écouter. Qu’il soit patron ou employé puisque la meilleure manière de s’ajuster, selon moi, c’est de trouver des solutions. Parce qu’en tant que femme d’affaires, je sais que je n’ai pas fini de me réinventer et de réinventer la manière de gérer mon agence!

camille dg blouson carreauté
On avait encore des looks à mettre en ligne, alors en voici un pour illustrer cet article. Je me voyais mal juste vous parler de vêtements ce matin! Ce look, il a été trouvé dans une boutique d’ici. Et on sait tous à quel point il est important d’être des acteurs de notre économie en achetant localement (quand on le peut et selon nos moyens  en temps de crise, naturellement).
camille dg blouson carreauté

Le look:

Blouson – M/2 Boutiques

Col roulé – M/2 Boutiques

Pantalons – M/2 Boutiques

Souliers – Le Château

Lieu – Hôtel Le Crystal

Photos – Claudia Morin-Arbour

camille dg blouson carreauté

 

-->
Un article de
Camille Dg's Avatar
Camille Dg
Fondatrice & Rédactrice en chef

Camille est la fondatrice du site. Jeune femme qui carbure aux projets, un défi n'attend pas l'autre. Camille est une véritable globe-trotter qui quitte le...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

À toi qui sens la perte de contrôle augmenter