Style de vie

J’dois l’avouer, je n’ai jamais eu de chum, puis je suis la célibataire de ma gang. Étant introvertie, c’est bin difficile de faire sa place, de socialiser bin… d’agir comme une personne bin normale dans l’fond.

Tsé, mes amies me demandent toujours « Eille, t’aimerais pas ça avoir un chum? », bin kin toi, certain que j’aimerais ça en avoir un. Mais tu comprends tu que je suis une catastrophe ambulante, hein? Comprends-tu ça toi?

Arrivée à l’âge adulte, c’est clair que par moments, j’avais les blues, mes journées n’étaient pas roses, puis je me couchais en fixant le plafond et en me demandant « J’vais tu aimer un jour? » et même « Est-ce que quelqu’un va tomber amoureux de moi un jour? »

Âme brisée - Article 1

Pas juste aimer, dans l’sens, ahhh j’aime mon papa et ma maman, mon chat et mes amies. Non. Tomber profondément en amour avec un humain, respirer ses émotions, les ressentir, partager son cœur et sa tête avec cette personne et surtout, aimer inconditionnellement ses parts d’ombres et de lumières. Quelqu’un qui va prendre ma main et me chuchoter « Tu en vaux la peine ». Vais-je un jour, entendre ne serait-ce qu’un de ces mots?

Mais quelque chose cloche, je ne m’aime pas. Ça n'a pas rapport avec ma couleur de cheveux, le t-shirt que je porte, comment gros est mon nez et comment petits sont mes seins. Je ne m’aime juste pas. Parfois, les démons à l’intérieur de nous gagnent le combat, pis j’ai appris à vivre avec. Je ne suis qu’une âme fragile et vulnérable qui n’a toujours pas su recoller les morceaux de son cœur et qui attend, malheureusement, que quelqu’un d’autre le fasse à sa place. Je reste alors prise dans un cercle vicieux fait de peur et d’anxiété, ne sachant pas si je vais connaître l’amour un jour, dans un futur proche.

Puis ça fait mal, tellement mal, quand tout le monde autour de toi semble heureux, comblé et aimé. Alors que ton ombre te retire tranquillement vers elle. Est-ce acceptable de vouloir s’oublier? Disparaître quelques instants, me demandant si quelqu’un va un jour remarquer?

Il n’y a pas de manuel dans la vie qui explique comment s’aimer. Ni même sur Google, ni même dans les conseils de ton entourage. C’est de simplement prendre soin de sa vie, de porter sur soi un regard bienveillant fait de douceur, embrasser nos défauts et embellir nos qualités.

Et pourtant,

Si difficile à faire, mais tellement simple à écrire.

-->
Un article de
Adrienne Leclair's Avatar
Adrienne Leclair

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Top 5: soins de la peau