Faits Vécus

Vieillir, c’est beaucoup trop de cheveux dans le fond de ma douche et beaucoup plus de douleur après un effort juste moyen. C’est aussi attirer moins l’attention des autres regards, mais, selon moi, vieillir demeurera toujours un privilège. Avant tout, c’est celui d’être toujours en vie, mais surtout celui d’évoluer. Évoluer pour comprendre les choses différemment, voire dans leurs vérités les plus pures.

Ce qui m’est apparu clair au fil du temps, c’est que j’ai cherché à évoluer que lorsqu’il y a eu dans ma vie, impact, fracture ou amour d’une femme. J’imagine que ce n’est pas pour rien qu’une personne qui se fait quitter sortira, bien souvent, la phrase : « Je vais changer. » Il y a eu impact dans sa vie et, devant le fait accompli, elle réalise soudainement tout ce qu’elle a fait de croche. Du moins, ç’a été mon cas et celui d’amies m’ayant raconté la même chose. Réaliser sa vérité et son échec en seulement trois mots « Je te quitte » crée un vertige que nous avons tous connu un jour. Ce vertige a pu être provoqué par la perte d’un emploi, par un accident, par la perte d’un être cher, par une prise de poids, par une maladie, etc. Je crois que l’humain, lorsqu’il est confronté à un choc, veut inévitablement prendre un tournant: soit par réflexe de vouloir l’éviter, soit par peur de revivre la douleur qui vient de le frapper.

De ceci, j’ai dénoté que l’affirmation d’un conjoint aimé dans son couple peut tout changer, car les femmes que j’ai aimées ont tenu des rênes qu’elles ignoraient tenir. De mon point de vue, seul l’amour, en dehors d’un impact ou d’une fracture, peut faire évoluer plus rapidement une personne: de façon positive si l’amour est vrai et d’une manière toxique si le vrai n’est qu’apparence.

mains couple amour vieillir évoluerSource image: Unsplash

 

J’ai découvert l’existence du « No man’s land » d’un couple. Là où il n’y a plus de séduction, d’évolution et où le couple tombe en hibernation jusqu’à ce que l’un des deux se réveille enfin et quitte la grotte. J’ai compris qu’il y a des choses que le conjoint décide d’accepter par peur de perdre l’amour et certaines qu’il refuse de changer en tenant l’autre pour acquis.

Comme homme, par le passé, j’ai hiberné et, plus d’une fois, le réveil a été brutal. Lorsque j’ai remarqué qu’une conjointe avait soudainement modernisé sa garde-robe, j’ai constaté au même moment qu’elle reprenait sa vie en main et qu’il me restait peu de temps pour la suivre. Ses nouveaux vêtements témoignaient de son émancipation et d’un potentiel retour vers la séduction menant à l’amour. Cette fois-là, j’ai été plus chanceux. Je n’ai pas entendu les trois mots, mais plutôt cette affirmation : « Je t’aime, mais je ne nous aime plus. Je prends un chemin différent pour me sentir épanouie. Viens m’y rejoindre, j’aimerais, je te jure. » Elle ne regarda pas derrière. Elle choisissait d’affirmer son besoin d’activités amoureuses en prenant les rênes.

Par son geste, elle me donnait un choix. Si je l’aimais, je ferais le nécessaire. Même si sa demande ne me plaisait pas, elle me faisait constater mon degré d’amour pour elle. Alors, j’ai aussi quitté la grotte et suis allé la rejoindre.

vieillir couple amour évoluerSource image: Unsplash

 

À travers mes fréquentations, j’ai constaté que la femme, dans ce genre de situation, évolue, généralement, davantage rapidement que l’homme. Néanmoins, j’ai aussi noté que, depuis qu’une femme m’a réveillé par son affirmation d’elle-même, j’ai pris goût à l’évolution et à la communication. C’est devenu un mode de vie. J’aime désormais l’hiver.

Ceci, je l’ai appris tard dans ma vie: après la chute de trop nombreux cheveux et après trop de courbatures pour pas grand chose. Parce qu’une femme qui m’aime et que j’aime m’a amené sur sa route, l’amour, le vrai, y est né. Pour une fois dans ma vie, l’amour a survécu à la dopamine du début. S’il est cliché de dire que l’amour a besoin d’être nourri telle une fleur, il serait plus mature de dire que l’amour a besoin de vieillir pour devenir meilleur, un peu comme je le deviens au gré des plis sur mon visage. Je vous souhaite de vivre cette affirmation.

 

Source image de couverture: Unsplash
-->
Un article de
Stéphane Henri's Avatar
Stéphane Henri

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Apprends à t’aimer