Style de vie

Eh oui, Instagram a récemment fait une annonce importante lors de la conférence des développeurs de Facebook F8 qui s’est tenue la semaine dernière : le nombre de mentions « j’aime » obtenues sur les photos partagées sur la plateforme ne sera plus visible au public. Quand ceci est sorti, ça n’a pas autant fait buzzer jusqu’au jour où ils ont annoncé que cette version d’Instagram sera testée… au Canada! En effet, Instagram a jugé que notre pays détient un assez grand échantillon d’utilisateurs de réseaux sociaux pour faire ce test. Nous sommes donc les premiers à tester l’expérience.

Pourquoi imposer un tel changement?

Il est déjà connu que l’utilisation des réseaux sociaux, surtout sur le continent nord-américain, apporte beaucoup d’effets négatifs dont le jugement et la comparaison. Instagram n’y fait pas exception. La plateforme imagée est particulièrement reconnue pour dégager un esprit de « vie parfaite » et un profil aux couleurs assorties. Même si le contenu partagé est fort intéressant visuellement, cette projection est parfois très déformée de la réalité. Ceci a su apporter plusieurs impacts importants au courant des dernières années notamment la dépression, l’anxiété, des problèmes d’image de soi et d’identité de soi chez les utilisateurs de cette plateforme. D’ailleurs, selon une étude, Instagram serait le pire réseau social pour la santé mentale des jeunes. Autant que j’adore Instagram, je suis tout de même peu surprise de lire cela. Certes, il y a un problème face à la perfection et des images modifiées qui y sont partagées puisque ceci peut créer l’illusion d’un quotidien impeccable, mais il y a aussi un facteur super important : la popularité de ces images. Effectivement, les mentions « j’aime » procurent un sentiment de bien-être et surtout un facteur de feedback instantané. C’est l’accumulation de celles-ci qui permet de quantifier le succès d’un contenu publié.

Cette pression se fait sentir de plus en plus comme beaucoup d’utilisateurs sont dans le mauvais cercle de vouloir se créer un certain statut social ou une forme de popularité sur la plateforme. C’est exactement ce qu’Instagram aimerait essayer de contrer avec cette adaptation.

En imposant le retrait du total des mentions « j’aime » sous les photos, les utilisateurs de la plateforme ne pourront plus comparer leur popularité aux autres aussi facilement puisque le nombre total de mentions « j’aime » sera disponible uniquement pour le propriétaire du profil en question. Ça permet tout de même de connaître la popularité de son propre contenu, mais de se comparer à ses propres performances. On évite ainsi la pression d’avoir un nombre de mentions « j’aime » élevé sur les images partagées sur son profil. On peut donc le voir comme une façon de connaître ce que votre audience apprécie le plus et permet une analyse d’autocritique.

D’un autre point de vue, c’est aussi une façon de se concentrer sur la qualité des images partagées plutôt que la quantité de mentions « j’aime ». De cette façon, les images vont se démarquer davantage par la qualité de celles-ci.

Source : Unsplash

Qu’arrive-t-il avec les influenceurs et les créateurs de contenu ?

Ne cachons-nous pas que ce changement est effrayant pour les Instagrammeurs de ce monde. Notamment parce que les entreprises se basent sur l’engagement (soit les mentions « j’aime » et commentaires) pour déterminer la sélection des influenceurs avec lesquels ils aimeraient créer des partenariats payants. Ceci pourrait donc grandement influencer le nombre d’opportunité qu’un créateur de contenu sur Instagram pourrait recevoir. Peut-être que la situation pourrait les pousser davantage à faire leurs preuves auprès des marques ou les amener à se créer une plus grande audience (plus d’abonnés) encore plus engagée au niveau des commentaires.

Est-ce que ça va impacter notre utilisation ?

Après avoir lu sur le sujet, je me suis demandée si ce simple petit changement allait impacter l’utilisation de la plateforme. Je m’explique. Est-ce que le fait de ne pas voir sa mention« j’aime » s’accumuler sur un nombre total pourrait créer une baisse d’engagement? Est-ce que l’algorithme sera modifié? Est-ce que l’esprit d’Instagram va évoluer? Il est certain que cette adaptation suscitera du changement sur ce réseau social et selon moi, ce sera pour le mieux. Mais surtout, croyez-vous que ce changement aidera l’estime des gens et encouragera le mouvement d’arrêter de se comparer sur les réseaux sociaux?

-->
Un article de
Audreanne Dallaire's Avatar
Audreanne Dallaire

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Un stage au Cahier: une occasion en or d'en apprendre plus sur toi