Faits Vécus

Je mentirais si je disais que je gère 100 % des aspects de ma vie.

Je mentirais aussi si je disais que mes enfants mangent des repas santé et bio chaque soir. Oui, j’aimerais que les croquettes de poulet et autres produits congelés chimiques n’aient pas le droit de franchir la porte de notre domicile, mais il n’en est rien.

Mais je gère.

enfantsSource image : Marie Claude Delage

Je mentirais si je disais que je ne souhaite pas avoir un homme merveilleux à mes côtés chaque soir et chaque matin, qui déneigerait mon entrée et qui changerait l’huile de mon auto. Un homme qui me prendrait dans ses grands bras musclés, me tiendrait la main en public et me chuchoterait des mots doux à l’oreille.

Mais je gère.

Je mentirais si je disais que j’exécute mon travail avec toute la fougue et l’énergie que celui-ci nécessite. Mes clients, mes collègues, méritent le meilleur et, parfois, mon cerveau fonctionne au ralenti, je manque d’inspiration et je ne retourne pas mes courriels aussi rapidement qu’une employée exemplaire le ferait.

Mais je gère.

Je mentirais si je disais que mes amies reçoivent l’écoute et le soutien dont elles ont besoin. Avec un (ou deux ou trois) verres de vin, j’arrive à rire avec elles, à leur faire oublier leurs soucis et même à trouver de la compassion et de l’empathie pour leur situation parfois délicate, mais pas autant qu’une vraie amie le ferait.

Mais je gère.

Je mentirais si je disais que ma maison est Spic and Span 7 jours sur 7 et qu’une visite surprise de Madame Blancheville me ferait un énorme plaisir. Ce serait génial, même fantastique que je me persuade que mon gazon est plus vert que celui du voisin, que ma piscine est déjà en mode « plaisir » et que mon ménage du printemps est terminé depuis longtemps, mais non, ce n’est pas le cas.

Mais je gère.

Ce que je gère très bien aussi, ce sont les mensonges. Quand je dis à mes visiteurs de ne pas regarder le ménage parce que des enfants vivent ici et que je ne veux pas nuire à leur créativité et à leur activité de bricolage, ben ça c’est un mensonge. Quand je dis qu’au fond, un trio McCroquette de temps en temps ce n’est pas si grave, je mens et je ne mens pas à peu près. Je sais bien que ça leur fait plaisir, mais je sais aussi que la santé passe par ce que l’on mange et que je ne les aide pas en leur offrant cette malbouffe. Je mens quand je dis que je vais me reprendre en main, manger mieux, perdre du poids et me remettre en forme. La volonté n’y est tout simplement pas.

Je ne gère pas.

gérer sa vieSource image : Pexels 

Je ne gère pas mon rôle de mère comme mes enfants le méritent. Ils ne sont que des enfants et ils sont tout simplement parfaits alors que moi, je suis loin de l’être.

Je ne gère pas bien ma vie sentimentale parce que je ne me donne pas le droit de regarder un homme d’un autre œil qu’un œil amical, même si le sentiment de sécurité que ça m’offrirait me manque plus que tout.

Je ne gère pas ma job, ma concentration, ma productivité. Je tombe dans la lune chaque cinq minutes, j’angoisse quand il y a plus qu’un dossier ouvert sur mon bureau et je panique lorsqu’on  m’annonce qu’un client veut me parler.

Je ne gère pas mes amitiés. Je ne compatis pas assez à leur malheur parce que, selon moi, aucun malheur n’égale celui que j’ai vécu et que je vis toujours. Je leur en demande tellement, mais je n’arrive pas à leur en redonner autant.

Je ne gère pas ma maison. Mon gazon est trop long une semaine sur deux, ma piscine n’est toujours pas en fonction et mon iRobot arrête de fonctionner à mi-chemin tellement la poussière le remplit vite.

Comment on fait pour gérer tous les aspects de sa vie ? Comment on fait pour se donner le coup de pied qui nous remet sur nos pattes et qui nous fait réaliser que la vie, aussi difficile soit-elle, mérite d’être vécue à 100 %? Pourquoi les gens se sentent mieux quand ils me répètent pour la millième fois que le temps va se charger de me redonner le bonheur ? Refaire la salle de bain, acheter un spa et faire des voyages, oui, j’ai cette chance inouïe, mais à part m’étourdir pour un temps, ça sert à quoi ?

Alors finalement, je pense bien que non, je ne gère pas tant que ça…

Source image couverture : Unsplash
-->
Un article de
Marie Claude Delage's Avatar
Marie Claude Delage

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Césarienne : ce qu’on ne t’a pas dit