Style de vie

Pour certains, la télévision est un divertissement plus vide que d’autres types de loisirs. J’ai grandi dans une demeure où la lecture était préconisée. Il est vrai qu’aujourd’hui, je suis heureuse de pouvoir dire que lire est ma grande détente et mon évasion de choix, mais j’apprécie de la bonne (et moins bonne) télé selon mes envies.

Je vous avais parlé, il y a quelques temps, de la première saison de la série M’entends-tu? à Télé-Québec que j’avais dévoré en rafale sur leur site. Maintenant que la deuxième saison est disponible, je n’ai pas pu résister à la regarder… En moins de 24h!

M’entends-tu? nous avait laissé le souffle coupé à la fin de la première saison, alors qu’Ada entrait en prison. On retrouve donc nos trois amies suite à cet événement. Les premiers épisodes nous racontent, fille par fille, les deux dernières années de leurs vies. On y découvre des quotidiens forts différents, mais surtout, on remarque que les trois inséparables ne se parlent plus. Le coeur brise un peu à ce moment. Carolanne, Ada et Fabiola, bien que très éloignées de tout ce que je connais dans la vie et loin de la vie de mes amies, étaient attachantes, mais surtout démontraient la force de l’amitié à travers les épreuves. On est donc, en tant que spectateur, confronté à se demander si on a déjà fermé trop rapidement la porte sur une amitié.

Sans vouloir révéler toutes les intrigues, les filles se parlent de nouveau, parce que leur lien est plus fort qu’une chicane, mais surtout parce qu’elles veulent s’entraider… Même si certaines ne le voient pas ainsi au début.

Une deuxième saison encore plus forte

Dès son premier épisode, on sait que la série continuera de s’attaquer à des enjeux sociaux souvent ignorés dans les médias traditionnels et les séries. Le Québec qu’on voit à la télé ne représente pas tout le monde et ici, on change la donne. Au-delà de cela, on attaque aussi des enjeux sociaux lourds comme la violence conjugale, la réinsertion sociale et le viol. Frappant de réalisme sans tomber dans le sensationnalisme, on montre cette violence, on choque, mais pour les bonnes raisons. Jouée tout en nuance par les comédiens, cette série est à voir et à revoir. On passe des rires aux larmes en quelques secondes, toujours inquiets de savoir comment s’en sortiront nos héroïnes (qui n’ont rien des héroïnes traditionnelles).

m'entends-tu? florence longpré mélissa bédard ève landrySource image: Facebook – M’entends-tu?

La comédienne Florence Longpré, aussi auteure, crève l’écran. On aimerait pouvoir chuchoter les bonnes réponses à Ada et on se surprend à vouloir un peu de sa folie de notre vie.

On attend la troisième saison avec impatience!

Source image de couverture: Facebook – M’entends-tu?
-->
Un article de
Camille Dg's Avatar
Camille Dg
Fondatrice & Rédactrice en chef

Camille Dg est une femme d'affaires québécoise ayant fondé sa première agence de marketing web en 2008. Pionnière dans son domaine, elle fut l'une des...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Crème glacée, limonade sucrée: une ode à l'enfance