Sport & Santé

Tout le monde me connait comme étant la fille avec beaucoup trop d’énergie. Bref, je pourrais faire tourner une turbine de la centrale de la Manic-5. Avec la grossesse, les choses ont changé assez drastiquement. Mon énergie s’est vue diminuer avec les nombreuses nausées présentes le jour et la nuit, mes heures de sommeil réduites, mon flux sanguin qui augmente et les hormones qui plafonnent à un sommet encore inconnu. Je ne m’étais rarement vue ainsi. Je me forçais à donner mes cours des spinning et continuer mes heures d’entraînement. J’ai réalisé que le corps humain était une machine et que je devais l’écouter si je ne voulais pas la surchauffer.

À lire : Mes premières impressions concernant ma prise de conscience

Une semaine à prendre du recul, réduire de quelques heures mes entraînements de haute intensité et les remplacer par quelques heures de yoga. À première vue, je me suis sentie faible d’agir de la sorte, la femme forte en moi me disait que j’étais capable de passer au travers sans que cela ne paraisse dans ma vie quotidienne et j’ai dû réviser un peu ma perception.

J’avais une vision erronée de l’effort et de ce qu’était une personne forte. Je ne suis pas faible parce que je manque une journée d’entraînement, mais je suis plutôt futée d’avoir écouté mon corps parce que le lendemain j’étais de retour sur mes pattes avec encore plus d’énergie.

C’est fou comment le mental peut nous faire voir un seul côté de la médaille. Il est important de prendre le temps de se questionner à savoir ce qui est vraiment bien pour soi et ce qui est mal. Je ne dis pas ici de procrastiner et d’user de paresse, mais d’être à l’écoute de ses besoins. La ligne est mince j’en conviens, mais quand on réussit à la tracer, notre corps et notre tête nous en remercient.

Les saisons aussi font varier notre motivation. Le froid, le vent, les couleurs ternes qui arrivent ne nous aident pas à garder notre énergie. Il faut alors se créer notre propre énergie. Mon petit truc est d’aller au gym tout de suite en me levant. Ça réveille et ça me permet de passer une bien meilleure journée. S’entourer de gens souriants, positifs aide aussi à entretenir une belle énergie. Faire des activités, des soupers, prendre une marche, passer du temps à boire un bon café latté dans un parc emmitouflée dans une couverture chaude. Bref, tous les moyens sont bons pour se remonter le moral, il ne suffit que de se permettre ces petits moments quotidiennement et le tour est joué.

Source image : Unsplash

Il peut arriver des moments où rien ne va plus, où l’énergie n’y est pas et que notre seule envie est de retourner se coucher. Eh bien, dans ces moments-là, il suffit de passer à travers la journée du mieux que l’on peut en se disant que demain sera meilleur. Il faut accepter que ce ne sera pas rose tous les jours, il faut se permettre des petits laisser-aller, il faut s’autoriser le lâcher-prise afin d’avancer encore plus loin.

Ne soyons pas comme moi, avec des critères et une autocritique beaucoup trop rigoureuse, peut-être que la sagesse va venir avec l’âge. Qui sait?

 

Source image de couverture : Unsplash

-->
Un article de
Geneviève Asselin-Demers's Avatar
Geneviève Asselin-Demers

Un mot pour décrire Geneviève : énergique. Toujours 1001 projets en tête, elle se lance toujours des nouveaux défis qu’elle complètera à coup sûr. Sportive...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Trek Rose Trip: Se préparer pour un trek dans le désert... on apporte quoi avec soi?