Mode & Beauté Style de vie

Pourquoi je ne me maquille pas l’hiver ?

C’est simple : à cause du froid qui assèche ma peau, qui la fait craquer, à cause du vent qui balaie sans cesse mon visage, et j’en passe …

Je m’explique. Bien que j’adore me maquiller et adopter de nouveaux looks, l’hiver c’est tout un défi. Déjà qu’il faut hydrater sa peau encore et encore parce qu’on passe du froid extrême de l’extérieur au chauffage dans le piton à l’intérieur!  Bien s’arranger nécessite beaucoup de temps pour trop peu de résultat!

 

source image: Pexel

En fait c’est simple, j’ai l’impression que l’hiver plusieurs facteurs font qu’on se donne moins dans notre préparation, parce qu’au final ça ne sert pas à grand-chose de le faire. Premièrement, parce qu’on sait qu’au moment où on mettra notre tuque, la couleur de notre front ne sera plus la même que celle du reste de notre visage, puisque notre tuque aura effacé ou, disons imbibé, le peu de fond de teint qu’on avait appliqué le matin. Ensuite, c’est un peu la même histoire qui se répète pour les joues. Avec le vent froid et les températures hivernales que l’on connait ces derniers temps, le port du foulard devient essentiel. Donc, on remonte la fermeture éclair de notre manteau jusqu’au bout, on ajoute un foulard par dessus, et voilà le tour est joué et tout le maquillage se retrouve sur l’encolure de notre manteau.

Il ne faudrait pas non plus oublier la fameuse goutte au bout du nez qui revient sans cesse. À force de se moucher, notre nez devient tout rouge et donc encore une fois, au revoir l’égalité et l’exactitude du teint.

Aussi, lorsqu’il fait très froid, et Dieu sait qu’au Québec il fait très froid, souvent on pleure des yeux. Résultats : nos yeux coulent et donc notre mascara aussi.

C’est aussi très difficile d’avoir la teinte exacte entre notre cou et notre visage. L’été on ne porte pas de foulard ou de col roulé, donc lorsqu’on sort dehors c’est l’ensemble du haut du corps qui prend du soleil et non seulement le visage, contrairement à l’hiver ou seulement notre visage est exposé au peu de soleil qu’il y a du mois de novembre au mois de mars.

On récapitule : le haut du front blanc, le maquillage sur les joues qui se transfère sur le manteau, le nez rouge, le mascara qui coule en dessous des yeux…Bref, vaut mieux opter pour un visage tout au naturel!

source image: pexel

Et l’été alors ?

Toutefois, la même situation peut se produire l’été. Durant cette période, au contraire il fait chaud, très chaud! Quand bien même que j’aurais envie de créer des nouveaux looks, d’enjoliver mon visage, d’essayer de nouvelles teintes et bref de me pomponner un peu, dès que je sors à l’extérieur, ça coule. Ça fond. Ma peau devient luisante et le même processus se répète. Tu veux te baigner ? Non. Ton mascara va couler, tes sourcils vont s’écheveler, ton fond de teint rendra l’eau de ta piscine toute grasse… Bref, mauvaise idée.

Alors, dites-moi, quel est le meilleur moment au final pour porter du maquillage ?

Bien sûr j’exagère. Au fond, il n’y a pas de bonne ou de mauvaise période pour porter ou non du maquillage. On le porte lorsque l’envie nous prend et voilà ! Se sentir belle et bien dans sa peau c’est l’important, que l’on porte du maquillage ou non.

source image couverture: pexel
-->
Un article de
Alex Gonthier's Avatar
Alex Gonthier

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

5 activités à faire à la Saint-Valentin avec ton enfant