Style de vie

Je vous le dis d’avance, ce n’est pas la meilleure série de tous les temps. Ce n’est probablement même pas la meilleure dans le genre. Mais Unbelievable (Incroyable au Québec), l’émission sortie sur Netflix en automne dernier, mérite absolument qu’on la regarde. Si, après les premières minutes, elle n’arrive pas à capter votre attention (ce qui m’étonnerais vraiment), n’abandonnez pas. Dites-vous que regarder cette série fera de vous une meilleure personne. Une personne plus sensible. Une personne plus humaine envers votre entourage. Je vous le promets. Et voici pourquoi.

Le sujet ultra-sensible du harcèlement sexuel et du viol

L’actualité ne cesse de nous rappeler que le monde qui nous entoure n’est pas rose avec en vitrine, ces temps-ci, le coronavirus, les changements climatiques et la possible (voire probable?) réélection de Donald Trump. Mais les harcèlements sexuels et les viols continuent malheureusement d’occuper une trop grande place: le procès Weinstein et l’affaire Salvail ne sont qu’une infime partie de ce qui se passe réellement autour de nous.

Unbelievable, c’est avant tout l’histoire d’une jeune adolescente, Marie, qui est victime de viol. Puis qui, par la suite, tente de composer tant bien que mal avec cette épreuve dans sa vie de tous les jours. Une jeune adolescente qui doit continuer à aller à l’école, puis qui doit quand même se présenter au magasin dans lequel elle travaille à temps partiel. Une jeune adolescente qui a vécu toute sa vie dans une atmosphère familiale des plus compliquées. Une adolescente qui pourrait être votre voisine, votre amie, votre fille. Ou qui pourrait même être vous, l’adolescente que vous étiez. En partant, difficile de ne pas être sensible à la cause: Marie est une jeune fille tout à fait normale.

Lorsque personne ne vous croit

Être la victime d’un viol, cela doit être terrible. Mais lorsque personne ne croit en votre histoire, c’est, je crois, quelque chose d’encore plus effroyable. Marie tente de raconter à sa famille d’accueil ce qui s’est passé et dépose sa déclaration à la police. Mais par le manque d’indices et de preuves laissés par le criminel sur le lieu de l’acte, son entourage est sceptique quant à la véracité du récit. En fait, ils la questionnent à plusieurs reprises sur ce qui s’est passé, lui demandant plus de détails à chaque fois, lui faisant répéter une histoire qui n’est aucunement plaisante à répéter. Alors forcément, à travers les multiples répétitions et déclarations qu’on lui demande, elle finit par se mélanger, par douter d’elle-même (n’oubliez pas qu’elle vient de subir un traumatisme assez fort). Et finalement, elle commence même à se demander si tout ceci n’a pas été qu’un très mauvais cauchemar. Ce qui fait qu’au final, personne ne la croit, son entourage allant même jusqu’à insinuer qu’elle leur a dit n’importe quoi.

affiche unbelievable netflixSource image: Facebook Unbelievable – Netflix

Marie est donc tour à tour lâchée par sa famille, ses amis, son employeur, la municipalité… qui décide de la poursuivre en justice pour fausse déclaration! Inutile de vous dire que lorsque vous êtes abandonné de la sorte par tous les partis possibles, cela ne peut que vous dévaster intérieurement.

Soyez gentils avec les gens: vous ne savez pas réellement ce qu’ils vivent aujourd’hui

Plusieurs scènes sont marquantes dans cette mini-série: la performance de Kaitlyn Dever, qui joue le rôle de Marie, est époustouflante. Mais si je ne devais en retenir qu’une seule, ce serait celle où Marie passe une mauvaise journée au travail. Alors qu’elle était en train de faire la démonstration d’un nouveau grill au magasin, physiquement présente, mais perdue dans ses pensées, voilà qu’une cliente, voyant que Marie ne la servait pas promptement, lui demanda bêtement et avec sarcasme si elle devait faire elle-même le travail. Marie arrive à servir la cliente malgré tout, tourmentée comme jamais. Et bien entendu, elle ne reçoit au passage aucun merci.

Pourquoi cette scène m’a marqué? Parce qu’elle nous arrive à tous les jours, dans notre quotidien. Nous avons tous été, au moins une fois, bête avec un employé parce qu’on trouvait que le service qu’il offrait était médiocre.

Et si l’employé avait des raisons légitimes de ne pas être au mieux au moment où on l’aborde? Bien entendu, la cliente et la patronne de Marie, qui en plus avait été dure avec elle juste avant le début de son quart de travail, n’avaient aucune idée de ce que vivait la jeune fille. Mais c’est ça, le truc: en réalité, nous ne savons pas ce que les gens vivent vraiment. Nous ne savons pas s’ils subissent de la pression injustifiée au travail; nous ne savons pas quel type d’entourage, de famille et d’amis ils ont; enfin, nous ne savons pas quels types de séquelles ils portent en eux. Et dans bien des cas, nous ne le saurons jamais.

En vérité, tout ce qu’il nous reste à faire c’est d’être gentil avec les gens. Tout simplement parce qu’on ne sait jamais.

Source image: Facebook Unbelievable – Netflix
-->
Un article de
Nabil Belhassen's Avatar
Nabil Belhassen

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Si ce n’était pas de l’écriture, je ne serais pas ici aujourd’hui