Style de vie

À toutes les p'tites et les grandes madames qui, comme moi, se compliquent la vie en mode overthink pis overstress.

Bon, j'suis une fille qui aime ça, se compliquer la vie. On est pas toutes comme ça, mais j'ai l'impression que pour beaucoup de gens (des gars aussi là), c'est inné et plus fort que nous de partir d'une situation problématique et en faire une catastrophe. On jase, on imagine, on devine, on soupçonne, on va même jusqu'à se créer des contextes imaginaires dans lesquels la logique est toute simple : si ton chum répond pas à un texto après 10 minutes, c'est peut-être qu'il est occupé, mais c'est sûrement qu'il te trompe.

Tu penses trop, tu parles trop, tu t'en fais trop pour des riens. Ça, je me le fais dire constamment. Mais qu'est-ce que vous voulez, on aime ça paniquer et inventer des scénarios pas possibles de situations qui arriveront probablement jamais.

Ok, ok. Je ne veux pas généraliser. Il existe sûrement quelques femmes qui ne stalk pas les ex de leur chum, ne sautent pas aux conclusions une fois de temps en temps et ne sont pas secrètement jalouses de la jolie collègue de bureau de leur copain. Yeah, right.

C'est sûr que j'aimerais être moins anxieuse et arrêter de me faire un casse-tête en défilant dans ma tête des situations quasi-impossibles. Un moment donné, faut se ressaisir et dire wô là, c'est assez. Faut lâcher prise, les filles!

overthinking, overthink, problems

Source : Memegenerator.net

Je me suis développée des trucs avec le temps pour ne pas overthink des situations ni mourir d'angoisse. Premièrement, si tu deviens folle à lier et que t'espionnes les faits et gestes de ton copain sur les médias sociaux, demande-toi si tu l'aimes vraiment et si vous êtes bien ensemble. L'amour, ça devrait être plus simple que ça, il me semble! Ensuite, sors! Va voir des amis, va magasiner, organise-toi une journée spa, n'importe quoi, mais sors de chez toi! Finalement, puisque je suis toujours très à la dernière minute, j'essaie le plus possible de m'organiser afin de m'éviter des tensions inutiles. Des listes pis des horaires, en veux-tu en v'là!

D'un autre côté, je crois qu'il y a du positif à entretenir un dialogue intérieur. Penser à nos objectifs futurs, à la vie qu'on veut mener, aux gens qui nous sont chers et *surtout* penser à ne pas oublier le lait une fois à l'épicerie. Parfois, les réflexions constantes et l'isolement résultent en réponses à nos questions existentielles. Oui, les remises en question, c'est lourd sur le moment. Mais je crois que si l'introspection demeure dans le calme, c'est de cette façon qu'on apprend à mieux se connaître et avancer dans notre développement personnel. C'est pas le fait de penser le problème, c'est de trop penser, trop souvent. À condition de ne pas se laisser entraîner dans des mises en situation rocambolesques, il est aussi important à mon avis de passer du temps seul qu'avec des gens afin d'être une personne équilibrée et entière.

Source : almorosa.tumblr.com

C'est vrai que c'est pas compliqué la vie, dans le fond. C'est souvent nous qui nous la compliquons. Je regarde plusieurs de mes amis de gars qui ne se rendent pas malades pour des choses qu'ils ne peuvent pas contrôler. Eux autres, ils l'ont compris l'affaire : pourquoi s'en faire avec demain quand je porte mes boxers à l'envers parce que ça fait deux semaines que j'ai pas fait de lavage?

-->
Un article de
Sarah Brabant's Avatar
Sarah Brabant

Une fille bien simple et compliquée à la fois, Sarah est une personne colorée qui aime se démarquer de la masse. Avec son humour cynique,...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Sauver les abeilles, sauver l'alimentation telle qu'on la connait ????