Style de vie

C’est une question que je me pose souvent. Pourquoi est-ce que nous donnons de l’attention aux gens problématiques, qui font les manchettes pour les mauvaises raisons? Pourquoi les médias donnent du temps et de l’importance à ceux qui agissent mal?

Je vais me contredire immédiatement en reparlant d’Alexandre d’Occupation Double dans l’Ouest.

Il a quitté l’aventure par lui-même, avec un petit coup de pouce de la production, car il ne se sentait pas bien et à sa place. Oh et parce qu’il avait des comportements problématiques. Déjà, montrer ce comportement dans une émission de télé-réalité et ne pas le condamner est répréhensible. (Dire de faire attention à son langage n’est pas condamner ou intervenir.) Mais lui donner une plateforme lorsqu’il sort l’est encore plus. Je ne parle pas nécessairement de la production en tant que telle, mais des médias qui sortent des articles sur lui, simplement en rapportant ses dires et sans prendre position. Ou les gens qui ont écouté les émissions et qui lui envoient du soutien sur sa page Instagram. Ou ceux qui l’invitent sur leur chaîne pour  »mettre les choses au clair ».

Soutenir un comportement toxique limite violent, ce n’est pas superbe. Mais voir les réponses qu’ils donnent à ceux qui le critiquent, c’est encore pire. On parle ici de commentaires misogynes, mettant le blâme sur les femmes qui l’ont dénoncé et plus encore. Aucune excuse. Mais l’anxiété et l’alcoolisme ont le dos large. Croyez-moi que la majorité de mes amis font de l’anxiété et que personne n’a eu de comportement déplacé envers les femmes pour autant.

Mon commentaire favori a été : Je ne peux pas avoir agi comme ça, j’ai été élevé par ma mère.

Parce que, c’est bien connu, si tu as été élevé par ta mère, c’est scientifiquement impossible d’être un trou de cul. Il y a eu des études poussées sur le sujet. C’est prouvé. Tous les violeurs et agresseurs n’ont pas de mère ou de soeur ou de cousine ou de grand-mère.

J’exagère, mais le principe est le même.

C’est pourquoi cela me fâche lorsque je vois passer des articles sur lui sur mon Facebook ou mon Instagram ou d’autres influenceurs qui lui donnent le droit de s’expliquer. Pourquoi rapporter ses paroles sans les décortiquer? Est-ce encourager ou soutenir les propos de quelqu’un que d’en parler de manière neutre? Et je ne parle pas ici d’articles dans les journaux de ce monde, mais dans les sites ou blogues dits  »à potins ».

Je quitte Alexandre quelques instants pour aller vers les gros noms comme Michael Jackson. Ou les moyens gros comme Éric Lapointe. Les radios diffusent encore la musique des deux. Est-ce endosser leurs actions ou simplement aimer leur art? Est-ce que l’art est une tribune? C’est clairement un autre débat.

On peut aussi aller vers tous les influenceurs qui ont été dans le Sud faire le party en 2020 alors que la pandémie battait son plein. Ils ont peut-être vu leur nombre d’abonnés baisser, mais il y a encore des milliers de gens qui suivent leur contenu. Cela valide que les conséquences de leur action sont toujours minimes, parce qu’ils sont eux, et c’est tout.

Est-ce que, dans le fond, c’est nous, les idiots?

 

Source de l’image de couverture : Bell Média
-->
Un article de
Emmanuelle Ceretti-Lafrance's Avatar
Emmanuelle Ceretti-Lafrance
Éditrice et gestionnaire de blogue

Elle a un peu trop de livres, peut réciter par coeur les répliques des films du Seigneur des anneaux en français, est de son époque...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Ma fille, cette lettre, elle est pour toi