Faits Vécus

Nous ne sommes pas le jour de la fête des mères, mais je profite de ce court billet pour souligner le travail de toutes les mamans. Il ne suffit pas de le dire qu’une journée par année, nous devrions le dire tout le temps, aux mères que nous côtoyons. Les mères font un travail incommensurable et cela mérite d’être souligné chaque jour.

Je dis donc bravo, à toutes les belles mamans, mais également à toutes les belles-mamans.

Personnellement, j’ai 23 ans, je suis étudiante en relations publiques et belle-mère de Lucas, un charmant petit garçon de sept ans. Et je crois que les belles-mamans, qui font également un travail incommensurable, méritent également qu’on leur dise bravo chaque jour.

Laissez-moi vous dire qu’il n’est  pas toujours facile de tenir le rôle de seconde mère.  Déjà, nous sommes en grande partie dans l’ombre de l’ex. Nous savons que nous allons toujours devoir côtoyer l’ancienne amoureuse de notre amoureux. Laissez-moi vous dire qu’à mon âge, alors que mes amis n’ont pas encore d’enfants et ne comprennent pas forcément ma situation, ce n’est pas évident. Ensuite, nous effectuons une partie des tâches parentales. En plus de toutes mes autres obligations d’étudiante et de jeune professionnelle, je me lève le matin pour faire les lunchs de Lucas avec mon amoureux, je vais le mener à l’école,  je l’aide à faire ses devoirs le soir, je m’assure qu’il ne passe pas trop de temps à jouer aux jeux vidéo. J’occupe une partie non négligeable de sa vie. Il sait que son papa m’aime et il me respecte. Il a même déjà nommé ses deux futurs frères que je vais avoir avec son père dans quelques années.

Mon but  n’est clairement pas de remplacer sa mère biologique, bien au contraire. Le beau-père et la belle-mère sont là pour soutenir leur amoureux ou amoureuse dans la vie de tous les jours, donc avec leur enfant. Dans notre famille reconstituée, Lucas a la chance d’avoir quatre parents qui l’aiment et qui prennent soin de lui. Nous nous retrouvons les quatre pour son anniversaire. Nous allons les quatre aux rencontres parents-profs. Nous nous partageons des photos et des anecdotes de Lucas et sommes tous fiers du grand garçon qu’il devient.  Je me réjouis déjà des instants où il se confiera à moi, dans quelques années, car il a fait une bêtise dont il ne veut pas que son père soit au courant.

J’aime mon beau-fils. Je suis fière de jouer le rôle de belle-mère pour Lucas. Je suis fière que mon amoureux me considère comme la mère de son fils. Je crois que l’importance du rôle des belles-mères mérite d’être davantage reconnu. C’est pourquoi, je dis bravo à toutes les belles mamans et à toutes les belles-mamans.

 

Source image de couverture : Unsplash

Un article de
Melissa Rodriguez's Avatar
Melissa Rodriguez

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

T'es belle