Style de vie

Les projets viennent et partent. On travail fort pour les concrétiser. Certains dureront plus longtemps que d’autres dépendant de leur ampleur. Une chose est certaine, tout part d’une idée; d’une envie. Ensuite, il faut y investir du temps et de l’énergie. Mais les projets font du bien à l’esprit, car on se sent accompli. C’est gratifiant de voir qu’on est capable de réaliser de grandes choses.

À lire : Bâtir un projet de A à Z sans s’entretuer

Source image : Unsplash 

Personnellement, des envies j’en ai plein. Lorsque j’ai en tête de réaliser quelque chose en particulier, je mets tout de mon côté pour y arriver. Le seul hic, c’est que les idées lorsque tu en a trop, elles s’enchaînent. Impulsive comme je suis, mon projet va me paraître la meilleure des idées jusqu’au moment où j’ai une idée qui me semble encore mieux.

En pensant à tout ça, pour contrer mon impulsivité et mon besoin d’action, je me suis dit que j’avais besoin d’une méthode pour organiser mes idées et focaliser sur un projet à la fois plutôt que d’être d’humeur changeante. Au final, il faut savoir où on s’en va en ayant une idée précise.

Je vous propose donc un processus en six étapes inspiré de celui de Sylvain Wealth pour réaliser de grands projets :

1. Identifier son projet

Comme je le mentionnais plutôt, un projet peut commencer lorsque nous avons une idée précise en tête. Cette idée doit répondre à un besoin précis. Le projet dont vous avez envie de mettre sur pied peut être d’ordre personnel comme il peut être professionnel. Il est simplement important de s’engager dans des projets qui nous tiennent à coeur pour nous investir à fond et nous sentir grandi lors de son déroulement.

2. Déterminer les objectifs de son projet

Ici il faut se questionner pour creuser plus loin et ainsi déterminer l’essence du projet à venir. Quelle est la finalité du projet ? Est-ce un projet personnel ou de groupe ? En quoi est-ce que cette idée vous interpelle ? Pourquoi désirez-vous vous investir dans ce domaine plutôt qu’un autre? Voici des exemples de questions à réfléchir. Se poser les bonnes questions éclairera vos pensées et permettra de déterminer l’angle que le projet prendra.

3. Identifier les moyens à utiliser

Dans un premier temps, il est essentiel d’établir nos acquis. Ensuite il faut penser à ce dont nous avons besoin pour la réalisation de notre projet. Vous pouvez les séparer en trois catégories : Les moyens humains, les moyens financiers et les compétences. Les moyens humains représentent la main-d’oeuvre physique nécessaire pour la réalisation du projet tandis que les moyens financiers font référence à l’argent. Finalement les compétences sont tout ce dont nous avons besoin pour le projet.

4. Établir un échéancier

L’échéancier est une étape crucial. Celui-ci va vous permettre de mettre sur pied de façon plus élaborée et organisée les tâches à effectuer dans un ordre précis.

5. Prendre en compte les risques

On préférerait qu’un projet se réalise sans aucun tracas mais malheureusement, tout projet peut être confronté à des situations fâcheuses. En établissant les risques potentiels, on minimise les dégâts. On pense déjà aux solutions en cas de problème. Vous serez dans un état d’esprit de gagnant!

6. Évaluer la faisabilité

Ceci concerne surtout les projets professionnels. Il est question de se pencher sur la clientèle qu’on veut rejoindre pour voir si effectivement le projet la rejoint.  Il est également pertinent de s’informer sur la concurrence pour s’assurer que notre projet est unique et que le segment de la population que l’on tente de rejoindre sera intéressé par ce que l’on veut offrir.

 

Sur ce, bonnes réalisations à vous tous!

 

Source image de couverture : Unsplash 

Un article de
Marilena Carenzi's Avatar
Marilena Carenzi

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Le chandail tricot : un favori pour l'automne