Faits Vécus

Vous savez, présentement, on entend parler comme jamais de la santé mentale. Et bien, s’il a fallu une pandémie pour en parler ouvertement, ça aura au moins ça de positif! Que tu souffres soit; d’anxiété, de dépression, de phobies, de trouble panique, de bipolarité, de trouble de la personnalité limite, etc… tu sais comme moi que l’on ne sait pas ce que l’on a directement à la naissance. Ce peut être durant quelques années, quelques mois, mais pour la majorité des cas, ce sera toute la vie. Comprends bien que ça en fait des d’années tout ça.

Quand tu vas oser demander de l’aide et en parler, tu auras probablement derrière toi une dizaine d’années à avoir galéré. Tu vas être lessivé et au bout du rouleau de te battre contre toi-même. Évidement, on va te proposer de mettre un genou par terre, le temps de prendre ton souffle pour mieux te relever.

Mais combien de temps? C’est de là que la plupart des jugements vont fuser… Tu verras que tout à coup, c’est comme si pour une fois dans ta vie, tu t’autorisais à prendre soin de toi et à repartir sur des bases solides. Mais les gens te feront sentir que c’est trop long. Y a-t-il réellement une durée définie pour se relever? Parce qu’il n’y a pas meilleur endroit qu’au fond du trou, pour se rebâtir.

main, océan, ciel grisSource image : Unsplash

Sachez les gens, que ça peut prendre 1 mois, 3 ou même 1 an. Ça peut prendre 2 ans. Le processus est long, mais au final quand la personne se relèvera, elle sera outillée et forte comme jamais elle ne l’aura été! Elle aura retrouvé son enfant intérieur et sera, pour une fois, complètement équilibrée, et par-dessus tout, bien dans sa tête.

Tout le temps que tu as perdu à cause de ta maladie, et bien, tu devras le remettre en bouchée double pour gagner la bataille. C’est aussi simple. Pour certains, c’est plus rapide, pour d’autres moins. Mais on devrait tous s’applaudir d’oser demander de l’aide, d’oser prendre le temps de prendre le temps. Parce que la journée où on sera assez outillé pour se relever définitivement, croyez-moi, ce sera pour de bon!

N’ayez pas peur d’investir sur vous et laissez tomber l’opinion des autres. Il faut du courage pour s’asseoir face à soi-même, se regarder droit dans les yeux et admettre ses bons et moins bons côtés, afin de repartir sur de bonnes bases. Un jour, les gens autour de toi comprendront, ils te demanderont: comment as-tu fait pour réussir dans la vie? La réponse sera simple; je me suis choisi et j’ai pris soin de moi.

Source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Alexandra Cyr's Avatar
Alexandra Cyr

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

J’ai vécu la pire année de ma vie, mais je n’ai jamais été aussi heureuse