Faits Vécus

La neige fait son apparition. Cela annonce le décompte jusqu’à Noël. Les maisons s’illuminent lentement en apportant la joie et la magie du temps des fêtes. Les enfants s’enchantent par cette frénésie. Les cadeaux s’accumulent sous le sapin. Nous sentons presque l’odeur des repas que nos grands-mères concoctent.

J’ai toujours adoré Noël. Étrangement, j’aime magasiner mes derniers présents aux alentours du 23 décembre et voir tous ces gens s’équiper pour les préparatifs de dernières minutes afin de rendre heureux et d’accueillir les gens qu’ils aiment. Chacun a ses traditions. Dans ma famille, c’est les bas de Noël le 24 au matin. Nous sommes trois enfants dans la vingtaine et on tripe autant hehe! Pour d’autres ce sont les calendriers de chocolat pour tous les jours du mois de décembre ou bien la maison en pain d’épices. Chaque famille fête à sa façon.

Source : Unsplash

Il y a quelques années, étant encore beaucoup trop emballée que le temps des fêtes arrive. J’ai demandé à mon père s’il avait aussi hâte que moi. Sa réponse m’a surprise. En fait, j’ai posé cette question sans croire que la réponse pouvait être autre chose que positive. Il m’a seulement répondu que non, qu’il n’avait pas hâte à Noël et qu’il n’avait jamais vraiment aimé Noël. Je n’y comprenais rien. Là, je me suis assise à côté de lui en attendant d’avoir la suite de son explication.


Source: GIPHY

 

Il a affirmé que Noël est, pour certains, un moment de joie. Nous décorons. Nous offrons des cadeaux. Nous invitons les gens à souper. Nous fêtons en famille. Pour d’autres, Noël leur rappelle qu’ils n’ont pas d’argent ni de famille. Pour utiliser ses mots; « Ça rappelle aux gens pauvres qu’ils sont pauvres et aux gens seuls qu’ils sont seuls. »

Mon père a toujours eu un grand cœur. Lorsque j’étais bébé, mes parents étaient famille d’accueil. Aujourd’hui, il est intervenant dans un organisme qui reçoit et héberge des jeunes adultes en difficultés et sans-abri afin d’améliorer leur qualité de vie. Depuis longtemps, il a su venir en aide à des gens dans le besoin. En ce sens, chaque jour, il côtoie ceux et celles pour qui Noël n’est pas synonyme de joie. Maintenant, il fait son possible pour que chacun d’eux passe un temps des fêtes mémorable et mieux que ceux qu’ils ont vécus auparavant.

Source : Unsplash

Cependant, il ne faut pas oublier qu’il y a encore des gens assis seul à leur table le soir de Noël. Pensons aussi aux familles qui n’ont pas assez d’argent pour s’offrir un repas ou bien des cadeaux qu’ils auraient déposés sous le sapin qu’ils n’ont pas. Ayez, s’il vous plait, une petite pensée pour eux en ce jour le plus festif de l’année. De plus, il y a tellement d’organismes qui se donnent corps et âme pour ces personnes. Alors, n’ayez pas peur d’offrir. Que ce soit un peu de sous ou, tout simplement un peu de votre temps, ces gens vous remercieront.

Ceci dit, durant toute mon enfance, mon père embarquait, malgré les émotions qu’il éprouvait pour ces festivités, dans cette folie du temps des fêtes. À quel point je le remercie de m’avoir permis de vivre la magie et, depuis quelques années, de m’ouvrir les yeux sur une tout autre version de Noël. Cela ne m’empêche tout de même pas d’avoir du plaisir. En fait, cela me permet d’apprécier encore plus la chance que j’ai de vivre de beau moment avec les membres de ma famille, d’être plus près de mes valeurs et d’être plus que fière du père que j’ai.

 

Source de l’image de couverture: IMDB

-->
Un article de
Madlyne Bourassa's Avatar
Madlyne Bourassa

L’indécision est le mot qui décrirait le mieux Madlyne. Suite à son cours en coiffure et son DEC en communication, la voilà dans un BAC...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Mère comblée… Et cernée