Vie de bureau

Je suis présentement en stage au blogue Le Cahier qui m’amène à travailler dans d’autres espaces que les salles de cours de l’UQÀM. Ça fait vraiment du bien le changement, ça apporte du nouveau sur plusieurs plans.

(À lire: Des métiers inusités)

Si je pense plus en ce qui a trait au visuel, c’est certain que j’aime beaucoup plus l’espace bureau au blogue. Les murs sont blancs ce qui donne un effet épuré et les fenêtres font en sorte que la lumière passe bien. Donc, juste pour le côté/sain/lumineux, Le Cahier gagne haut la main. On pense souvent que le décor est une chose plus ou moins importante, mais faire des travaux à l’UQÀM, ce n’est vraiment pas ce qu’il y a de plus joyeux. Les mûrs bruns et l’absence de fenêtres, ce n’est pas ce qu’il y a de plus inspirant pour des étudiants. La vue que l’on peut avoir au Cahier est juste incroyable puisque les bureaux sont situés à proximité du Mont-Royal en plus d’être en hauteur.

La séparation de l’espace permet aussi d’être bien et de communiquer avec les autres collègues ce qui te permet de ne pas être trop dans ta bulle et de pouvoir demander conseil en tout temps. Il y a des prises de courant partout. (MERCI) Sérieusement à l’UQÀM, c’est une véritable chasse au trésor à essayer de trouver des prises… Il n’y a pas une file de 1000 pieds pour faire chauffer ton plat aux micro-ondes . #Yeah ET le micro-ondes n’a pas de l’air d’avoir été lavé il y 1000 000 ans. Ça mérite un autre #Yeah. Il y a aussi une cuisinette, ce qui te permet d’être vraiment plus à l’aise et de laver ta vaisselle au besoin.

Justement Le Cahier cherche à louer un espace bureau si jamais ça peut vous intéresser ou intéresser d’autres personnes de votre entourage, c’est vraiment agréable d’y travailler.

Côté apprentissage, je dois dire que mes cours à l’UQÀM sont très bénéfiques malgré le fait que quelques-uns soient vraiment théoriques, je pense qu’apprendre est toujours gagnant peut importe le contexte. J’ai certains cours qui sont plus pratiques et je vois une réelle différence, mais le mieux c’est d’avoir un certain équilibre parmi les cours plus théoriques et pratiques.

Pour ce qui est du stage, c’est certain que je me sens beaucoup plus épanouie parce que c’est vraiment dans un contexte d’apprentissage sur le terrain et tu sens que tu fais une différence. Tu as enfin les deux pieds sur le terrain dans un contexte de travail réel, alors pour ma part je dirais qu’il n’y a rien de mieux que ça pour apprendre.

Bref, l’école est sincèrement utile pour bien te préparer en contexte de stage. C’est une transition qui se fait bien puisque tu te sens outiller lorsqu’arrive le temps de faire tes preuves. Je pense que tout est bon ; plus tu apprends et plus tu seras en mesure de te débrouiller plus tard même si certaines compétences/théories peuvent te sembler inutiles présentement.

 

-->
Un article de
Angélique Caron St-Pierre's Avatar
Angélique Caron St-Pierre

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Parle-moi