Je vous préviens, je ne suis pas une experte ni une professionnelle en lien avec le sujet. Sauf qu’on n’a pas besoin d’en être un ou une pour voir que ce sujet est encore mis dans la catégorie de ceux « Tabou ». Mais parler de sexualité ne devrait pas être quelque chose de gênant ni de sensible. Malheureusement, c’est encore délicat, la sexualité et c’est pour rendre le sujet plus normal que j’ai envie d’en parler aujourd’hui ! 

Oui, je veux rendre cela normal, mais je veux aussi exprimer la colère que je ressens, car oui je suis en colère !

En colère qu’on ne traite pas ce sujet comme quelque chose de normal.

En colère que les ressources professionnelles en la matière soient encore trop peu visibles.

En colère qu’il n’y ait pas plus de ressources en milieu scolaire.

En colère que la société ne démentît pas l’image de perversion que nous avons de la sexualité.

En colère qu’à cause de cela, nous manquons d’éducation sexuelle !

En colère qu’on m’ait éduquée sur les ITSS et n’ont pas sur la sexualité.

En colère d’avoir fait comme plusieurs autres jeunes qui ressentent un manque d’éducation, c’est-à-dire chercher par nous-mêmes et tomber sur de la pornographie, celle stéréotypée à tous les niveaux.

En colère d’avoir cru que cela allait m’éduquer sexuellement.

En colère d’avoir ressenti du dégoût, de la honte ainsi qu’un mal intérieur alors qu’en réalité, je ne cherchais qu’à palier mon manque d’informations !

En colère d’avoir du me traumatiser pendant une courte période avant qu’on se rende compte que j’avais besoin d’aide !

En colère d’avoir cru que ces images qui défilaient à l’écran étaient la réalité !

En colère de ne pas avoir eu le courage d’exprimer mes questionnements comme mes inquiétudes sur le sujet au lieu de chercher par moi-même et d’y avoir laisser une partie de mon innocence ! 

Malgré tout, je me suis pardonné

J’ai aussi pardonné à mes proches de ne pas avoir vu, compris, ni su comment m’en parler. Puis, j’ai décidé de faire autrement. J’ai décidé de faire comme dans la chanson Teach Me How To Love de Shawn Mendes : d’explorer et de découvrir. La sexualité, c’est explorer son corps, celui de son\sa\ses partenaire.s. explorer le plaisir sous un autre forme et ce, avec l’aide de jouets sexuels, de lingerie, de touchers, de baisers, de paroles, de musique, de vidéos. C’est aussi se découvrir, découvrir son\sa\ses partenaire(s), découvrir nos corps. Découvrir nos désirs ainsi que ce que nous ne voulons pas, découvrir le moyen de rendre l’imaginaire\le rêve, la réalité. Découvrir les différentes déclinaisons du plaisir et les moyens de les atteindre. Découvrir que le respect autant en solo qu’à plusieurs est le point le plus important avec le plaisir. Apprendre également qu’il n’y a pas de durée déterminée, de limite d’âges ni de genres exclusifs.

La sexualité, c’est aussi apprendre que ton orientation sexuelle peut changer et que ton désir d’explorer quelque chose d’autre est valide, correct et normal tout comme l’est ton désir de rester sans explorer. Ce qu’il faut, communiquer ce qu’on ressent, être à l’écoute, faire preuve d’ouverture d’esprit et de respect. 

Je me doute que certaines personnes vont dire que ce n’est pas aussi utopique que je le décris. À ça, je réponds qu’au fond, la sexualité c’est de l’essai et de l’erreur jusqu’à ce qu’on trouve notre plaisir. Et temps qu’il y a du respect et du plaisir qui en ressort, le sexe va rester quelque chose de beau et non gênant. Parce que le sexe c’est bon, beau, rafraîchissant comme la chanson d’Harry Styles : Watermelon Sugar.

Image de couverture par Taras Chernus
-->
Un article de
Coraly Guillemette's Avatar
Coraly Guillemette

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

À lire le jour où tu en auras vraiment marre du célibat