Bouffe

Dans toute bonne « gang » de filles qui se respecte, il y en a toujours une plus dégourdie, plus informée, plus up to date sur les nouvelles tendances en terme d’activités et d’endroits branchés. C’est aussi cette amie qui arrive avec des laissez-passer VIP, des billets gratuits et qui te fait vivre des soirées complètement folles. Cette fois-ci, l’activité qu’elle a trouvée était juste trop intense et il faut que je te partage mon expérience. Nous sommes allés faire un parcours épicurien dans le quartier St-Roch. Moi, la grande foodie gourmande, j’ai été servie. J’ai bien mangé, bien bu, mais j’ai surtout eu beaucoup de plaisir et j’ai fait des découvertes incroyables!

Qu’est-ce qu’un parcours épicurien? Les parcours épicuriens sont des soirées festives de découvertes locales et gourmandes, organisées par Celeb Événements. Au total, il y a 10 parcours épicuriens dans la ville de Québec et un parcours dans la ville de Montréal. Ces parcours de 3 à 4 heures offrent la chance de déguster plusieurs bouchées et boissons alcoolisées en plus de donner un accès privilégié aux commerces et restaurants du centre-ville de Québec. Chaque parcours te promet de 6 à 9 arrêts. Les parcours sont offerts à l’année, le jeudi, vendredi et samedi soir. Tous les parcours se font à pied. Un guide épicurien accompagne le groupe lors du parcours et raconte l’histoire des restaurants et des commerces ainsi que plusieurs anecdotes. Le prix de 34 $ + taxes inclut : les bouchées, les boissons et le pourboire. Seul le pourboire du guide n’est pas inclus et reste à la discrétion du client. Chaque groupe peut accueillir jusqu’à 15 participants. Comme les parcours incluent des boissons alcoolisées, les participants doivent être âgé de 18 ans et +. Tous les parcours sont décrits sur le site internet. Tu vas y trouver le nom des commerces et des restaurants qui seront visités, ainsi qu’une idée de la bouchée ou de la boisson qui y sera offerte.

Tu es curieux ou curieuse? Je te raconte donc comment s’est passée mon expérience! Nous étions 13 amis à faire le parcours. Nous avions choisi le parcours St-Roch Ouest dans le Nouvo St-Roch. Dès le début, comme nous nous connaissions tous, l’ambiance était à la fête. Nous avons donc commencé notre parcours, fébriles, à 17 heures tapantes, au District St-Joseph. « Issu d’une collaboration entre le restaurateur Louis McNeil (fondateur du restaurant Cosmos) et le Festival d’été de Québec, District Saint-Joseph est un endroit unique en son genre, à la fois restaurant, bar et salle de spectacle », peut-on lire sur le site internet. C’est donc dans ce resto-bar au look moderne et urbain, avec un gin-tonic revisité et une entrée chaude de gnocchis à la courge, que nous avons commencé notre parcours dans la cuisine du restaurant. C’est un sous-chef divertissant qui nous a présenté le nouveau menu original, de type cuisine du marché, actuellement offert au restaurant. Par la suite, c’est sous le regard intrigué des clients du restaurant que nous sommes sortis de la cuisine pour remettre nos manteaux. On se sent jet set et privilégié quand on fait un parcours épicurien!

Pizza

pizza

Puis, nous nous sommes dirigés vers le 2restaurant (Nina Pizza) à quelques rues de là. Même chose à cet endroit : histoire, anecdotes, vin et pizza… nous sommes reçus comme des rois. Avec sa cuisine à aire ouverte, nous avons pu admirer les pizzaïolos (chef cuisinier ou artiste qui prépare les pizzas dans une pizzeria) faire valser la pâte dans les airs et cuire les pizzas (en 90 secondes seulement!) dans l’impressionnant et immense four à bois de 2500 kg (qui rend d’ailleurs l’ambiance très chaleureuse). Avec ses ingrédients de première qualité, directement importés d’Italie, cette pizza goûte comme celle dans mes souvenirs de voyage. Quand je ferme les yeux, je me revois déambulant dans les rues de Naples. Ça goûte le ciel! Je serais restée là toute la soirée!

Restaurant

Au 3e arrêt, bistrot le Clocher Penché, un petit feeling commence déjà à s’installer. L’alcool délie les langues et de bonnes blagues se font entendre! Installés sur des tabourets le long du grand bar, nous écoutons le gérant  nous parler avec passion de l’endroit et de sa cuisine du marché. Il nous parle de ses artisans et fournisseurs (Québécois) ainsi que des produits locaux qui sont utilisés dans son menu. On se sent VIP et on aime bien ça! Nous avons dégusté un petit vin mousseux pour accompagner la surprise du chef. C’est une fois de plus, absolument délicieux… mais comme je ne veux pas tout dévoiler, pour te garder quelques surprises, je ne te dirai pas exactement tout ce que nous avons mangé et bu cette soirée-là, mais, crois-moi, nous en avons eu pour notre argent!

Direction le commerce William J. Walter Saucissier pour le 4e  arrêt. On commence déjà à avoir moins faim! Deux autres dégustations d’accord saucisses et bières, et une autre rencontre avec une passionnée qui nous parle de son commerce avec ferveur. Une fois de plus, on a droit à de belles anecdotes sur le commerce qui regroupe d’ailleurs 39 succursales à travers le Québec et offre plus de 60 variétés de saucisses fraîches (sans agents de conservation, colorants ou MSG) en comptoir dont la classique saucisse William Suisse Fumée débordante de fromage fondant. Hummm, cette saucisse est littéralement décadente! À cet endroit, un comptoir-bar sur le long de la fenêtre et une grande table en plein centre de la pièce permettent aux gens de déguster sur place un bon hot dog géant. En plus du comptoir réfrigéré rempli de saucisses fraîches et d’olives farcies; des réfrigérateurs remplis de bières et des étalages de  produits fins, des pâtes fraîches et autres coups de cœur de la proprio ornent les murs. Ce qu’il y a de bien, c’est que tu peux en profiter pour acheter des produits durant ta visite! (Si tu fais un parcours l’été, tu n’as qu’à mettre un sac de glace (icepack) dans ton sac à main, au cas où!)

Ce n’est pas fini! Mon aventure se poursuit dans trois autres commerces et restaurants, mais tu ne les découvriras que dans la 2partie de l’article!

-->
Un article de
Myriam Doré's Avatar
Myriam Doré

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Être fière de nos athlètes canadiens aux Jeux Olympiques de Pyeongchang