Bébé & Cie Style de vie

Je vous parle bébé parce que sur mon Instagram, tout ce que je vois depuis un certain temps, ce sont des amis à moi avec des bedons ou des bébés qui mangent, qui marchent pour la première fois ou qui dorment. Des bébés au parc, des bébés qui dansent dans leur salon, des bébés, des bébés et des… bébés. Bon je le dis avec un ton légèrement sarcastique mais au fond j’aime les bébés. J’en veux aussi! Et j’ai hâte d’être maman. Mais je voulais souligner à quel point mon entourage commence de façon générale, à agrandir leur famille. Comme quoi elles pensent au futur et désirent transmettre leurs valeurs et leurs apprentissages à leur progéniture.

Toutefois, selon Statistiques Canada (2011), l’âge moyen du premier accouchement est de 28.5 ans. De plus en plus, les femmes ont leur premiers enfant plus tard et le nombre d’enfants descend. Pourtant, dans mon entourage, cette tendance ne se laisse pas sentir. Au contraire, j’ai juste l’impression que tout le monde a des enfants. Je me demande même si je suis l’exception…

Les changements sociaux et les changements de mentalité expliquent cette tendance tardive à avoir des enfants. Je pense en autre à l’accès à une éducation, la prise de moyens de contraception, l’indépendance de la femme, les choix de carrière. Ce sont tous des éléments qui expliquent pourquoi l’âge moyen pour avoir son premier enfant se rapproche de plus en plus de la trentaine, tandis que le nombre d’enfants est en décroissance.

À lire : T’es une mère, t’es mature maintenant…

Source image : Unsplash

J’ai 24 ans et je suis étonnée à chaque fois de constater que des personnes avec qui j’allais au primaire, sont maintenant maman. Je suis sous le choc à chaque fois. Je me dis, qui sera la prochaine? Est-ce que se sera moi? Je ne crois pas. Ce n’est pas la chose à faire pour le moment, même si j’en ai envie. Puis j’ai envie d’accorder une place de choix au voyage, je préfère donc accomplir certaines choses avant d’avoir mon premier enfant. Au moment où j’aurai mon premier enfant, je veux que ce soit prévu et surtout être certaine d’être à la bonne place, au bon moment. Pour le moment, je me cherche encore un peu trop pour avoir un enfant.

Je ne juge aucunement les personnes qui sont enceintes ou qui ont un jeune bébé. Au contraire, je trouve ça inspirant et j’éprouve de la joie pour elles et leurs copains. Elles se sont trouvées et sont prêtes à avoir un enfant, chose que moi, je ne suis pas encore. Ça fait plaisir de voir comment elles ont évolué.

Source image de couverture : Unsplash

-->
Un article de
Marilena Carenzi's Avatar
Marilena Carenzi

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Oser parler