Style de vie

Les vagues de dénonciations ne sont pas seulement exclusives aux personnalités publiques. Certes, c’est peut-être celles dont on entend le plus parler, mais il y a d’autres domaines, jugés problématiques, qui ont eu leur lot de dénonciations dans les dernières années.

En effet, plusieurs tatoueurs ou propriétaires de salon ont vu leur nom ressortir sur les réseaux sociaux ou dans des groupes de dénonciation Instagram. Aussi, beaucoup de travailleurs du milieu de la restauration, que ce soit cuisinier, hôte ou gérant de restaurant.

Beaucoup de milieux ont des tendances toxiques, mais tout cela part principalement de l’individu.

Une publication Facebook est devenue virale hier soir suite à un twist dans l’émission Occupation Double. En effet, un des candidats nouvellement introduits fait face à plusieurs dénonciations de comportements abusifs à caractère violent, et ce, de la part de plusieurs femmes.

Il s’agit ici d’allégations et non d’accusations officielles. Le but n’est donc pas de faire atteinte à la réputation. C’est pourquoi nous ne nommerons pas la personne ou nous n’inclurons pas la publication Facebook en question.

Cependant, si l’on se fit aux statistiques du Regroupement Québécois des Centre d’Aide et de Lutte contre les Agressions à Caractère Sexuelle (RQCALACS), seulement 2% des accusations d’agression sexuelle sont fausses. 98% de vérité, c’est quand même significatif!

Occupation Double n’a pas encore commenté la situation. Dans l’attente de leur réaction, j’ajouterai simplement : mesdames, je vous crois.

Source de l’image de couverture : Bell Média
-->
Un article de
Emmanuelle Ceretti-Lafrance's Avatar
Emmanuelle Ceretti-Lafrance
Éditrice et gestionnaire de blogue

Elle a un peu trop de livres, peut réciter par coeur les répliques des films du Seigneur des anneaux en français, est de son époque...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Je me soucie de toi, mais tu n’es pas disponible émotionnellement - Partie 2