Style de vie Voyage

Je reviens tout juste de passer quelques jours dans la merveilleuse région de Charlevoix. Mais préparer ce mini-voyage a été beaucoup plus ardu que je ne le pensais au départ.

Choisir sa destination

Premièrement, le choix de l’endroit. Par le fait que je suis enceinte et que nous n’avions que quatre jours de disponibles pour partir, nous avons choisi une destination au Québec ou en Ontario, avec un maximum de six heures de distance de Montréal.

Facile, non?

Petit détail que nous ne savions pas : beaucoup de commerces et d’attractions touristiques ferment à ce temps de l’année. Le fameux creux de novembre. L’automne a rangé ses couleurs, mais le temps des fêtes se fait encore attendre. La majorité des commerçants en profite donc pour fermer boutique et prendre un moment de répit.

Ce qu’on comprend! Le tourisme québécois est particulièrement populaire depuis le tout début de la pandémie. Je me doute donc qu’ils sont un peu fatigués! Mais pour ceux et celles qui sont en quête d’aventure et de variétés, le défi est de taille pour trouver des restaurants et attractions ouverts.

À Baie-Saint-Paul, même le bureau touristique était fermé. Nous devons donc nous fier au site web, pas toujours à jour, ainsi qu’à Google et au bon vieux téléphone.

Qu’est-ce qu’il reste à faire?

Les parcs Nationaux sont toujours ouverts aux visiteurs, mais pas l’entièreté des sentiers, et fonctionnent avec un personnel réduit. Cependant, la pluie peut en décourager plusieurs, surtout à ce temps-ci de l’année où elle est particulièrement froide, à la limite de la neige. Disons que ce n’est pas idéal pour une promenade en famille.

Quelques restaurants sont toujours ouverts, mais je vous conseille de réserver d’avance, surtout avec les règles Covid. Jeudi, nous tentions de faire une réservation pour le samedi et la majorité des restaurants affichaient déjà complet! Ce qui est normal lorsque l’offre est moins grande.

Les gros musées sont également ouverts, mais les sites locaux, comme les moulins ou tout ce qui inclut une visite guidée, sont souvent fermés ou fonctionnent à heures réduites. Il faut donc bien vérifier en avance et même appeler. Encore une fois, les sites web sont rarement à jour. Autant éviter d’arriver devant une porte barrée et parler à une vraie personne.

Si vous sortez des grands centres urbains, assurez-vous d’apporter un livre et d’avoir un plan B pour vos activités extérieures en cas de pluie. Ce peut être long longtemps! Cependant, comme les villages québécois sont truffés de bonnes choses à manger, vous ne manquerez jamais de snacks, ça c’est certain! En même temps, est-ce qu’il y a quelque chose de mieux que de manger du fromage local dans un café local avec un bon livre d’un auteur québécois? Je ne crois pas!

Source de l’image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Emmanuelle Ceretti-Lafrance's Avatar
Emmanuelle Ceretti-Lafrance
Éditrice et gestionnaire de blogue

Elle a un peu trop de livres, peut réciter par coeur les répliques des films du Seigneur des anneaux en français, est de son époque...

Lire la suite
Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Vivre avec un musicien