Faits Vécus

Toi dans la nuit, allongé à côté de moi, touchant mon corps de tes pieds froids mais restant à la fois si agréables. Dans ton grand lit, paisible. Moi qui est beaucoup trop proche, accostée sur ton corps chaud, tendre et doux. Un réel moment de tendresse, plaisir et bonheur. Cette image me revient encore et sans cesse en tête. À toutes les fois que je me couche le soir avant de m’endormir. J’adore me ressasser des choses interdites dans ma tête. Interdite, oui totalement. Puisque normalement, je n’aurais pas le droit de penser à toi de la sorte. Mais techniquement, ça ne fait de mal à personne. Sauf à moi-même, évidemment.

À lire aussi : 5 conseils pour survivre à sa rupture

nos corpsSource image : Unsplash.com

Par contre, j’ai constaté que de voir des belles images de toi et moi, avant de m’endormir, me donne le sourire le matin à mon réveil. Malgré le fait que certaines personnes croient le contraire, moi ça me fait du bien. Je trouve ça rassurant, apaisant. Même si, nous devons nous l’admettre, nous en couple, clairement ça ne fonctionne pas. Tu dis noir et je dis blanc. Pas un noir normal non, un noir sombre et trop douloureux pour laisser y entrer une femme dans ta tête, ton coeur, ta vie tout simplement. Possiblement des douleurs et des cicatrices non réparées de ton passé. Et moi le blanc est complètement cassé. Un blanc sale et taché. Même avec du temps, de l’espoir, et beaucoup d’eau de javel, les marques restent et resteront. Même après plusieurs tentatives, les couleurs vives et joyeuses ne s’y trouveront plus jamais. Pas pour nous. Pas dans nos déchirures du passé. Par contre, nos corps se veulent autant qu’avant.

Tu n’as pas besoin de me confirmer la vérité à cette équation, c’est tout simplement une évidence même. Ils disent que ce n’est pas totalement permis de revoir son ex suite à une rupture pour continuer de s’amuser avec nos corps. Mais parfois j’ai l’impression d’avoir uniquement besoin de lui lorsque j’ai besoin d’un peu d’amour le temps d’une nuit.

Étonnamment, je ne pensais pas pouvoir surmonter mes émotions et pouvoir me détacher de mes sentiments trop intenses pour lui, mais il s’en est passé tout le contraire. Après quelques mois à ne pas se voir, à vouloir l’oublier, passer à autre chose, chercher un moyen de vivre sans penser à lui chaque jour, j’ai eu une soudaine envie de le revoir. Pas uniquement pour justifier mes doutes, mais plus pour voir où mes sentiments en étaient.

nos corps Source image : Unsplash.com

Évidemment, je m’ennuyais énormément. Par contre, j’ai été terriblement étonnée de constater qu’au final, malgré l’ennui total que je n’étais pas capable de contrôler depuis les dernières semaines, je me suis contentée de son corps contre le mien et ne plus rien ressentir d’autre, à part apprécier le moment. Que du bonheur à l’état pur. C’est à ce moment précis que j’ai constaté le détachement officiel de mes sentiments et mon affection envers lui. Mon envie du moment n’était que de chaleur humaine. Pas n’importe laquelle, la sienne. Son corps, je dois l’avouer, me fait sentir femme. Mais pour un tout autre aspect.

Quelques fois, j’ai l’impression qu’il suffirait de presque rien pour retomber follement amoureuse de cet homme trop parfait pour moi. Mais à chaque fois que cette idée me traverse l’esprit, j’ai des doutes et des sentiments qui se refoulent de l’intérieur puis des images de déjà vu qui se bousculent dans la tête tout en m’écrasant complètement. Juste pour me rappeler à quel point je suis bien depuis qu’il ne fait plus partie de ma vie. Simplement de mon corps. De toute façon, suite à une discussion avec mes émotions, elles me confirment que ça leur conviennent parfaitement, pour le moment, le détachement et l’amour abstrait.

 

Source image de couverture : Unsplash.com

-->
Un article de
Marie-Ève Doré's Avatar
Marie-Ève Doré

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

La petite robe noire pour le 31 décembre: plus ou moins sexy?