Faits Vécus

Il n’y a pas si longtemps, j’ai vu un article passer sur Facebook au sujet des gens qui font leur part pour l’écologie, mais qui ne sont pas parfaits. Je m’explique. Ceux qui utilisent des sacs réutilisables, mais qui prennent des sacs en plastique pour mettre leurs fruits et légumes. Je trouve que c’est très bien et respectueux. Tu fais ce que tu peux.

Pour ma part, je me suis sentie touchée parce que j’essaye de réutiliser tous mes sacs, de ne pas de prendre de sacs en plastique à l’épicerie pour mes légumes, mais j’ai des failles, je fais de mon mieux et je me dis que si tout le monde fait comme moi et plus, ça doit avoir un impact quelque part!?

Toujours dans mon esprit de bien faire, hier, je suis allée faire mes courses, rien d’excitant tu me diras, puis à la caisse, je sors mes sacs réutilisables comme à l’habitude. Si par malheur, j’ai oublié mes sacs, je me dis que c’est tant pis pour moi et que je ne prendrai pas de sacs en plastique. Ce n’est pas le coût qui me dérange, mais le geste. De ce fait, je trouve que ça me force à y penser!

Puis, hier, en sortant mes sacs à la caisse pour les donner à l’emballeur, il y avait un sac en papier. Rien de plus banal. Apparemment, ce n’était pas si banal, puisque je me suis fait ramasser par une soi-disant écologiste qui était en file juste derrière moi! Elle me moralisait sur le fait que les sacs en papier son plus polluants que les sacs en plastique lors de la production, même si après la production, les sacs en plastique sont plus néfastes pour l’environnement.

fruits et legumes epicerieSource image: Unsplash

Sur le coup, j’ai vite tourné la tête. Je voulais simplement finir mes courses et rentrer chez moi tranquillement et ranger mes sacs réutilisables pour la prochaine fois. Mais non! Madame décide de continuer et de s’assurer que je comprenne bien qu’elle me parle à moi directement. « Tu veux qu’on en parle? Parlons-en!

Mon sac en papier brun, c’est mon grand-père qui me l’a donné en me prêtant des outils. Je fais des rénovations chez moi pour que ma maison laisse sortir moins d’air chaud ou froid. Mon air qui est sous le système de géothermie. Du côté conscience écologique, j’ai droit à une étoile dans mon cahier, je dirais même deux! Dans un même ordre d’idée, ce sac date d’avant qu’on ne commence à payer les sacs en épicerie. »

C’est à ce moment que j’ai commencé à sortir des articles de mes sacs réutilisables, le pauvre emballeur ne savait plus comment gérer la situation. « Mes fruits et légumes sont dans des sacs en tissu que je traîne aussi partout avec moi. » Puisque ses articles à elle étaient déjà sur le tapis roulant, j’en ai profité pour souligner le fait qu’elle avait mis ses fruits et légumes dans des sacs en plastique (je me suis gâtée, parce qu’il n’y avait qu’elle après moi en ligne et personne d’autre). « Alors, mon sac en papier brun qui date de plusieurs années et qui a du vécu est certainement rentré dans son investissement écologique » (je ne sais pas si ça se dit, mais sur le coup, je trouvais que ça sonnait bien.) Ne sachant plus quoi me répondre et me balbutiant des « euuh », « oui, mais », je lui réponds que ses arguments son irrecevables et non fondés. « De plus, si je me sens à l’aise de réutiliser mes sacs et que je fais de mon mieux pour l’environnement, je ne vois pas où est le problème. Est-ce que je pourrais faire mieux? Bien sûr et je ne suis pas la seule qui pourrait faire mieux », le tout en pointant ses articles dans des sacs en plastique. Puis, je pars parce qu’on a fait le tour de la question.

En sortant de l’épicerie, je cherchais mes clés dans mon sac à main, qui ressemble au sac de Mary Poppins. Entre temps, Madame a eu le temps de faire ses achats, de sortir et elle se dirige maintenant vers sa voiture, qui bien sûr, est celle derrière moi. Ben oui toi! Madame a un pick-up! Pendant que moi, j’ai décidé de n’avoir qu’une seule voiture entre mon mari et moi afin de penser à l’environnement. Je me suis dit que je ne voulais pas remettre notre conversation dans le stationnement, mais je me suis assurée qu’elle voit dans mon regard et dans mon non-verbal que je la juge et j’ai roulé des yeux!

Je ne souhaite jamais de mal à personne ni à cette dame, mais j’espère qu’elle a eu des remords au moins pendant quelques minutes.

sac en papier brun rougeSource image: Pixabay

Pour moi, la morale de cette histoire, c’est fais de ton mieux! Personne n’est parfait et chaque petit geste compte. Oui, j’apporte mes sacs en tissu pour mes fruits et légumes. Je me dis que si je fais ce geste pendant un an, il y a certainement un rouleau de sac en plastique qui ne sera pas utilisé et si on est 10 par jour à le faire, ça fait 10 rouleaux et l’effet boule de neige va commencer et ce qui n’est pas consommé, c’est mieux que si c’était consommé!

-->
Un article de
Marie-Sophie Reix's Avatar
Marie-Sophie Reix

Accro aux #hashtags, organisatrice d’événements chez Mémorables. Elle aime tout ce qui est glamour, distingué, chic, original et bien sûr #fashionable. Il faut que ça...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Dans ma folie la plus profonde, je me noie.