Faits Vécus

J’ai toujours été la fille clichée de Montréal qui aime sortir tard et boire un coup. Pour moi, « chaque soirée doit être mémorable » – Barney Stinson, mon alter ego. La soirée parfaite selon moi : 5 à 7, souper dans un bon resto de cuisine de marché, sortir dans un bar, et même parfois, se faire un petit after hour. Oui, j’ai presque 30 ans, shameless!

Pour aller avec un lifestyle comme celui-là, tu as besoin d’un partner in crime à la hauteur de tes plans foireux. Ce parfait partenaire, je l’ai trouvé! Je suis chanceuse de partager ma vie mouvementée avec mon copain depuis maintenant trois ans. Travailler dans le domaine de la restauration, ça vient avec des désavantages, comme les horaires inhabituels, mais ça vient aussi avec BEAUCOUP d’avantages. On connait beaucoup de gens et on fait la fête le mardi (oui c’est un avantage selon moi de ne pas être dans un club achalandé le samedi soir et d’attendre 30 minutes pour avoir un drink avec 0,5 onces d’alcool dedans servi par une chicks à l’air bête qui n’en n’a rien à faire de ta vie).

Ceci étant dit, mon copain et moi avons été invités à une soirée dans un club de Montréal qui venait tout juste d’ouvrir. La soirée avance, les cocktails se multiplient et nous avons beaucoup de plaisir. Puisque plusieurs de nos amis étaient présents à la soirée, je n’ai pas vu mon copain très longtemps. En fait, il est parti de son côté pendant au moins une heure avec une gang que je n’aime pas vraiment, donc je suis restée de mon côté avec mes amis.

vins amis partySource image: Unsplash

Lorsqu’il est revenu me voir, nous sommes allés danser sur le plancher de danse. C’est là que je l’ai senti. Le parfum d’une autre fille sur mon chum! Oui, j’étais en boisson, mais ce genre d’odeur fruitée qui ne ressemble pas DU TOUT à mon parfum floral que je porte depuis huit ans, ça saute aux narines quand même!

J’ai toujours été considérée comme une drama queen, mais quand j’ai bu, j’aime faire des grosses scènes (classique). Je me mets donc naturellement à lui crier après sur le plancher de danse en le poussant devant tout le monde. D’un air extrêmement étonné, il essaie de me calmer, de me demander ce qui se passe et pourquoi je suis aussi folle (oui, il a prononcé ce mot, imagine comment je suis virée encore plus FOLLE).

Après que le portier m’ait séparée de mon copain, je ne me suis jamais sentie aussi niaiseuse. La thématique de la soirée, que je ne semble VRAIMENT PAS avoir comprise, était de servir des gin and tonic parfumés. Ce que ça signifie? On te sert un gin and tonic simple sans saveur, et ensuite, on y parfume la saveur que tu choisis dedans. On s’entend que le parfum ne va pas simplement dans le verre, mais un peu partout, donc sur tes vêtements… Tu me vois venir? Tout ce dont mon copain était coupable ce soir là, c’est d’aimer les gin and tonic aux saveurs fruitées un peu girly. OOPS!

Ma solution à mon drame : j’ai acheté le parfum Explorer de Mont Blanc à mon copain pour Noël. Un parfum intense boisé et terreux. Il a des odeurs de citron et, ironiquement, je trouve qu’il sent un peu le gin Roméo haha! L’odeur me fait craquer et mon copain sent extrêmement bon!

 Il peut maintenant me tromper et je ne m’en rendrai jamais compte haha!

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Atran Perfumes® عطران (@atranperfumes) on

-->
Un article de
Mélanie Bouchard's Avatar
Mélanie Bouchard

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Une histoire de chat et de magie de Noël