Style de vie
Mon cher faux environnementaliste, laisse-moi t’expliquer.
Une personne qui milite pour l’environnement, c’est une personne extraordinaire qui a, à mes yeux, un sens élevé de respect et de gratitude pour notre belle bleue, notre planète.
C’est une personne qui, chaque jour, utilise la capacité minimale d’eau et d’électricité dont elle a besoin. L’environnementaliste n’a pas peur de l’odeur naturelle de son corps. Il n’utilise que des produits naturels et biodégradables qui respectent la nature. Le parfum? Il n’en utilise pas! Les cotons tiges? Jamais, l’oriculis ou la petite serviette fait l’affaire!  Vernis à ongles? Inutile!

Zéro déchet est son mot d’ordre.

Source image : Unsplash 

Être Zéro déchet, c’est favoriser la nourriture en vrac, supprimer le plastique comme les sacs ou les pailles et toujours opter pour une solution réutilisable à long terme plutôt qu’un produit jetable.
L’environnementaliste composte!
Ah et ces gens formidables préfèrent acheter de l’usager plutôt que du neuf! Friperies, ventes de garage et marchés aux puces sont des mines d’or pour eux. Ils savent que de surconsommer, ce n’est pas bon pour notre belle dame nature. Ils n’utilisent pas l’automobile. Ils préfèrent utiliser les transports en commun, le vélo et leurs pieds! Et quand ils marchent, ils ont des sacs (en tissu) pour amasser les déchets que d’autres êtres humains jettent dans nos rues et dans nos forêts. Ils font de la récupération et modifient souvent l’usager pour créer du neuf. Je le répète : moins consommer!
 Source image : Unsplash 
Tu vois combien ils sont merveilleux? Et ce n’est qu’une infime partie de tous ce qu’ils font au quotidien. Pour eux, l’environnement n’existe pas qu’en période d’élection.
Il n’agissent pas que sur les réseaux sociaux, ils agissent aussi dans la vraie vie. Ça paraît simple à faire, mais lorsque qu’on prend le temps de regarder nos habitudes de consommation personnelle, on se rend vite compte que c’est tout un mode de vie qu’on doit mettre au recyclage!
Donc bravo à vous tous, vous êtes des êtres merveilleux.
Et toi, mon cher faux environnementaliste qui ose japper fort sans faire le moindre effort, arrête. Apprenons à prendre soin de notre belle bleue. Apprenons à aimer plus nos enfants que notre propre personne, car c’est à eux qu’elle est destinée dans un futur rapproché. Personnellement, je me suis lancée comme défi d’améliorer une habitude de consommation par mois. C’est réaliste, facile mais surtout essentiel. Pas besoin d’une élection provinciale pour en parler et surtout pas besoin de ça pour agir.
En plus, ça coûte rien ! Ça va même aider ton budget à long terme.
Et à moins consommer, on profite des économies pour visiter les merveilles que nous tentons de préserver !
Source image de couverture : Unsplash 
-->
Un article de
Emilie Maïsterrena's Avatar
Emilie Maïsterrena

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Mode choc : la destination automnale par excellence