Style de vie

C’est déjà le printemps. L’été arrive à grands pas et, avec lui, vient une vague de pression sur comment avoir LE corps parfait pour parader son nouveau bikini à la plage ou déambuler en minishorts dans les rues en toute aisance. Laisse-moi te dire ce que j’en pense de ce fameux beachbody.

beachbody

Source : Pexels

Paraît que pour être à l’aise de se chauffer la couenne en maillot de bain, il faut absolument commencer une diète et un entraînement intensif, des moyens qui se veulent efficaces pour perdre ses livres « en trop ». Les livres « en trop »… Comme quoi, avoir des formes, c’est honteux. Il faut vite faire disparaître cette graisse qu’on ne saurait voir parce que sinon, ça ne plaira pas aux yeux habitués par des critères de beautés exposés (et photoshoppés) dans les magazines.

régime

Source : Pexels

L’été, ce n’est pas juste d’innombrables publicités de crèmes solaires qui sentent la banane et un marketing épatant pour te vendre le meilleur BBQ. C’est aussi la saison de la honte. C’est la saison du « perds ton poids d’hibernation » parce que tu vas te le faire dire à grands coups de regards désapprobateurs et/ou par des commentaires désobligeants.

L’été, faut que tu te fasses ben belle (car, parait-il, ton poids révèle si tu es belle ou non!), que tu t’arranges pour avoir ou retrouver ton ventre plat. L’été, c’est d’abord un mouvement de non-acceptation de la diversité des corps. C’est une preuve accablante que nous préférons nous conforter dans les moules, dans une vision linéaire de la beauté plutôt que de s’ouvrir à la multitude de beautés variées qui nous entourent.

Source : Pexels

La beauté est subjective, mais elle n’est pas présentée ainsi dans les médias. Un corps mince est beau, alors pourquoi pas un corps moins mince, un corps maigre, un corps plus enrobé, un corps très enrobé, un corps un peu musclé et un très athlétique ? Ce n’est pas un moment très jo-jo pour moi, l’été. Ça l’est peut-être pour toi, et peut-être pas pour toi non plus. Pour ma part, ça me met en pleine face que, comme société, nous avons beaucoup de lacunes et de fermeture d’esprit quant à la diversité et que nous restons bien confortables dans ce pattern.

Moi je te le dis : le corps parfait pour la plage, c’est le corps que tu aimes et dans lequel tu te sens bien. Ce corps que tu as présentement, ton outil principal dans la vie, ton moyen de t’épanouir, c’est ce corps-là, le corps parfait. Et parade-toi donc comme ça te plait à la plage, pis sacre-toi ben gros de ce que peuvent penser les gens. Nos différences, notre unicité, c’est ce qui fait notre beauté. Soi toi-même, pis shine avec ce beau corps que tu as! 

-->
Un article de
Myriam Roy's Avatar
Myriam Roy

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

La vision parfaite de l’autre via les réseaux sociaux