Musique

Depuis 2014, j’assiste au festival Osheaga et c’est un incontournable de mon été.

Je ne peux pas m’imaginer ne pas y aller. Même si la programmation d’une année est plus ou moins dans mes cordes, je veux absolument y aller au moins une journée sur les trois. C’est inimaginable que je n’y aille pas. L’expérience est trop extraordinaire pour manquer ça.

J’adore ça parce que dès que tu rentres sur le site du festival, tu es transporté dans un tout nouveau mode. La musique résonne fort, les gens ont le sourire au visage, ils sont heureux d’être là. L’atmosphère est bonne. Les spectacles s’enchaînent sur les différentes scènes et même si tu ne connais pas tous les artistes qui donnent un spectacle, ça te permet d’en découvrir une panoplie. Il y a des hamacs et des endroits qui te permettent de te reposer, car le festival peut parfois être dur pour le corps. Tu es constamment debout durant les spectacles et ce pendant environ 10h, du premier au dernier spectacle. Ça, c’est sans parler de la longue file pour retourner au métro, qui peut te faire attendre environ 1h30, car le métro est parfois loin des scènes les plus éloignées.

Les festivaliers sont heureux.

Ils sont entre amis et viennent de partout dans le monde. La plupart sont des Ontariens et des Américains, donc tu entends généralement parler anglais. Mais ça n’empêche pas que tout le monde est super sympathique et qu’il est super facile de se faire des amis. Tout le monde se parle, car que tu le veuilles ou non, tu es constamment collé sur plein de gens durant les spectacles et pour retourner au métro. Tu vas me dire que c’est parce que les gens sont saouls ou gelés qu’ils sont sympathiques et pas gênés, mais so what? C’est sur que tu auras toujours des gens désagréables quand ils sont trop saouls ou qui vont te pousser durant les spectacles, mais l’ambiance rend le tout moins pire.

C’est sans compter tous les artistes internationaux qui sont présents chaque année. Mes préférés au fil des années ont été Kendrick Lamar, ScHoolboy Q, Arctic Monkeys, The Black Keys et j’en passe. Les têtes d’affiche jouent en fin de soirée pour conclure en beauté la journée. Ils donnent un spectacle d’entre 1h30 et 2h ce qui est beaucoup plus long que les spectacles qui se déroulent durant la journée. Ils en donnent à leurs fans qui ont parfois attendu toute la journée à la même scène pour être à la première rangée. Les effets spéciaux sont présents et parfois les samedis, on peut assister aux feux d’artifice de La Ronde qui font un beau fond d’écran derrière la scène.

Durant ces trois jours, je me sens plus vivante que jamais. Je me sens heureuse, libre. Je sens que je peux être moi-même et que je peux me laisser aller entièrement. Je ne sens pas de jugement sur comment je danse, comment je suis habillée, sur comment j’agis. Tout le monde est dans la même ambiance que moi. Tout le monde est sur la même longueur d’onde: celle de la musique.

Voici mes tenues vestimentaires au cours des années:

sab et moi

Clara avec son drink

clara signe OsheagaSource images: Clara Brodeur-Vecerina
Source image couverture: Clara Brodeur-Vecerina
-->
Un article de
Clara Brodeur-Vecerina's Avatar
Clara Brodeur-Vecerina

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Trône de fer : Daenerys Targaryen ne régnera jamais sur Westeros