Bébé & Cie Style de vie

Choix, choix, choix.

Devenir parent, c’est faire des choix. Faire les meilleurs selon qui? Selon les standards de la société, selon nos voisins, selon les autres mamans? Non, selon nous.

Lorsque notre congé de maternité finit, il y a un choix que nous devons faire que je trouve super important pour notre enfant. Celui de choisir l’endroit où il passera ses journées. Choisir l’emplacement, oui, mais choisir son éducatrice. Plusieurs se sentiront pressés de le faire. Mais non, il faut prendre son temps. Il faut placer ses priorités afin de définir ce qu’on veut, en tant que couple (ou qu’équipe) pour notre enfant.

Je me rappelle que ce choix a été facile pour moi, mais tellement difficile pour certaines de mes amies mamans. Pour moi, de zéro à trois ans, un enfant n’a pas besoin de plus que de dormir, jouer et recevoir de l’amour. L’option du service en milieu familial était le meilleur choix selon mes principes et mes valeurs. Ensuite, j’avais l’idée de changer mon fils d’endroit afin de le soumettre à un peu plus de structure et de dépassement de soi. J’allais donc l’envoyer en CPE. Pour le moment, mon fils a quatre ans et c’est le plan que nous suivons pour lui. J’ai eu le temps et l’opportunité d’y réfléchir, et je pense encore pareil.

Sachez que je n’enlève RIEN aux milieux familiaux, ou aux CPE ou aux garderies privées. Tous ces super établissements ont du bon et du moins bon. Tous ont un but commun qui est de faire de notre enfant un enfant épanoui et instruit et heureux. Les opinions qui sont dans ce texte  m’appartiennent et peuvent être remplies de controverses pour plusieurs mamans.

jeu enfant jouetSource image: Unsplash

Je vous ai fait un petit aperçu de chaque type d’établissement afin de vous faire une tête sur les décisions que vous devrez prendre pour votre enfant.

1- Les milieux familiaux

Le milieu familial privé est l’établissement qui ressemble le plus à la maison. C’est situé dans une maison afin que l’enfant ne se sente pas trop dépaysé et qu’il apprenne les choses « comme à la maison ». Il sera mêler avec des enfants âgés de 0 à 5 ans, ce qui est excellent selon moi parce que lorsqu’ils sont les plus jeunes, ils se font montrer plein de choses par les plus vieux. Et lorsqu’ils sont les plus vieux, ils aident beaucoup l’éducatrice avec les plus jeunes, ce qui développe leur autonomie et leur sens des responsabilités. Le hic que je vois à cela lorsque notre enfant vieillit, c’est que les autres enfants du milieu familial privé sont peut-être plus jeunes que lui et il peut développer des gestes et des goûts plus jeunes, parce que c’est ce qu’il voit tout au long de sa journée.

Dans un milieu familial privé, si tu trouves une perle (et il y en a à la tonne), c’est génial. La confiance est importante entre le parent et l’éducatrice. Cependant, puisque c’est dans la maison d’une personne, il faut faire une bonne enquête avant de vraiment savoir si cette personne est bonne pour notre enfant. Par exemple, l’éducatrice a tous les pouvoirs dans sa propre maison. Donc si elle ne va pas trop bien une journée, il est bien possible qu’elle pose les enfants devant la télévision et qu’elle ne nous en fasse pas part. Si on n’est pas trop regardant, ce n’est pas la fin du monde. Non! Mon point est qu’on a zéro contrôle sur ce qui se passe dans les maisons, bien que la plupart du temps, tout est ok, on va se le dire! Moi, ce que je trouvais plus spécial du milieu familial privé dans lequel était mon fils, c’est que l’éducatrice emmenait les enfants chaque jeudi faire l’épicerie avec elle. D’un point de vue, ça peut être bien parce qu’ils doivent apprendre ce que c’est, mais en même temps, ils n’ont pas à faire cela. Aussi, mon fils est souvent allé manger au McDo avec son ancienne éducatrice ou bien il y avait de la visite chez elle, et c’est mon fils qui me l’apprenait le soir. Rien de grave, on s’entend! Mais tout de même. À noter que l’on parle ici d’un milieu familial privé, et non d’un milieu familial régi par l’état.

2- Les CPE

Le CPE est un établissement avec une grande structure. Notre enfant peut être dans un groupe multi-âges comme dans un groupe avec des enfants de son âge. Souvent, on peut choisir. Habituellement, les repas sont faits sur place par une cuisinière ou préparé par un traiteur, ce qui fait que notre enfant mange toujours ultra bien! Dans un CPE, les éducatrices ont un temps précis pour jouer dehors, pour faire des bricolages, etc. C’est ce que j’aime! Les enfants vont dehors beaucoup, mais lorsqu’ils veulent faire un bricolage, ils ont une personne qualifiée à leurs côtés afin de les aider à se développer. Dans plusieurs établissement, il y a la visite de professionnels pour venir voir nos enfants. On peut donc avoir un suivi du développement de notre enfant plus accru! Les établissements sont inspectés et soigneusement vérifiés pour la sécurité de nos enfants. Pas de souci à se faire, tout est en norme!

J’aime beaucoup depuis que mon fils est en CPE parce qu’il est avec des enfants de son âge et que ça parait VRAIMENT beaucoup dans son développement. Il est moins bébé, il se développe bien, il se fait des amis qu’il aime et qui l’aiment. C’est super génial. Aussi, en CPE, ils ont souvent des programmes de développement à faire avec les enfants pour les faire se développer correctement à leur façon et à leur rythme. De belles activités adaptées à l’âge de l’enfant!

Ce que je trouve un peu moins bien dans un CPE, c’est que le matin, on ne voit pas l’éducatrice de notre enfant (ou le soir), parce que les éducatrices ont des horaires précis et que l’arrivée des enfants est souvent faite par une autre éducatrice. Par contre, il y a un bel agenda où on peut lire le bilan de la journée et ça, c’est la joie.

Bref, un ou l’autre, les deux sont de bonnes options. Les deux ont des côtés positifs et des côtés négatifs, c’est ce qui est beau! Il reste à voir où on est rendu dans notre processus, où notre enfant est rendu dans le sien et ce qu’on est prêt à accepter en tant que parent!

-->
Un article de
Kime Doyon's Avatar
Kime Doyon

Rêveuse et créative, Kime cohabite entre le merveilleux monde de la maternité et sa vie professionnelle. Depuis bientôt 4 ans, elle a échangé les talons...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

À cette personne qui, un jour, occupera ma vie