Style de vie

Ce n’est pas facile d’avoir la tête vide. J’oublie beaucoup de choses sur une base quotidienne. Dans un contexte de travail, quand tu es entouré de tes collègues qui t’aident à te souvenir de tout, la vie est simple. À la maison, entre mes quatre murs, une fois que la routine prend le dessus, c’est un peu trop dangereux d’oublier des choses et de se laisser déconcentrer par tout, par rien et par le reste.

J’ai peut-être un déficit d’attention qui se révèle tranquillement. Avant de m’inventer un diagnostic, j’ai frotté mes deux neurones ensemble et j’ai eu une étincelle d’idée. Si j’oublie tout, il faut que je m’organise mieux, dans des délais plus serrés. Comment? C’est quand même nono quand on y pense, mais dans le fond, c’est vraiment une question de bâtir des habitudes et de se donner les outils nécessaires pour le succès. Sans plus tarder, voici les solutions nounounes que j’ai trouvé pour contrebalancer mes oublis les pus fréquents :

 

Tout noter

Comme quand on faisait des copies à l’école en punition, tout noter à la main m’aide à faire entrer les choses dans mon cerveau. Dans un meeting, je vais prendre chaque information en note dans un cahier pendant qu’on parle, parce que si je n’ai pas de traces, j’ai beau avoir écouté assidûment la rencontre, je ne m’en souviendrai probablement qu’à moitié. La clé c’est de le faire directement quand on a le flash, parce que se dire qu’on va le noter à la prochaine pub télé, c’est une autre façon de dire qu’on accepte d’oublier notre éclair de génie. J’ai des Post-its, des calepins et des tableaux blancs dans toutes les pièces, de même qu’une longue note dans mon téléphone où je consigne tout ce qu’il manque chez moi, chaque fois que je m’en rends compte. Rien de pire que de sortir de l’épicerie et de réaliser que tu as oublié la viande pour la fondue. 

Combiner agenda numérique et calendrier physique

Image via Bref 

J’ai bâti une réputation de gars qui se «double bookait » tout le temps. Mon agenda numérique contient tout ce qui a une date, sans exception. Soupers, livrables, rendez-vous, tout y est fiché pour que j’y aille accès rapidement en dehors de la maison. Dans mon bureau, j’ai un calendrier, et quel calendrier c’est! Immense, graphique, clair, impossible à manquer : c’est celui du Bref, comme sur la photo. J’utilise des crayons colorés pour bien voir tout ce qui s’y trouve en un coup d’œil, super pratique lors de vidéoconférences.

J’ai une collection de minuteurs

Deux près du four, un dans le bureau et un près de la cafetière. Pourquoi? Parce qu’une fois j’ai oublié qu’un fond d’huile chauffait dans un chaudron. Parce qu’une autre fois la cafetière a chauffé des heures et a sauté un fusible. Encore faut-il se rappeler de lancer la minuterie, de la garder à portée de main et de la ramener à sa place après. Bip-bip!

J’ai réorganisé mon frigo

Image via Unsplash 

Sais-tu combien tu as de condiments dans ton frigo? Moi non plus, on s’en fout. Je sais surtout que le gaspillage alimentaire ce n’est pas cool en 2022 et que ça me fait vraiment un petit quelque chose quand je dois jeter un concombre pourri que j’ai payé une fortune et qui a été oublié au fond d’un tiroir. L’étage du haut est peuplé de bacs de rangement, par thématique, avec une ligne de front de produits périssables qui doivent être consommés. C’est exactement comme sur la photo, mais en moins beau. Les concombres sont maintenant tranchés en crudité dans l’eau et les carottes sont prêtes à être mangées. Out of sight, out of mind : plus maintenant!

Fini les traineries

C’est certain que si un objet en cours d’utilisation ne retourne pas à sa place assignée directement après, il va rester là longtemps, puis être replacé au mauvais endroit en vitesse, pour finalement se perdre. C’est la plus difficile des habitudes à prendre, car elle correspond aussi à l’habitude de finir la tâche une fois commencée, plutôt que de voguer vers une autre activité. Le chandail propre doit retourner sur son cintre, l’assiette sale va dans l’évier et les bas d’hier dans le panier à linge.

J’ai un sixième truc, mais ça m’échappe…

Je suis convaincu que c’était vraiment instructif et pertinent.

-->
Un article de
Maxim Potvin's Avatar
Maxim Potvin
Éditeur en chef

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

L’impact des enjeux d’estime de soi sur votre communication conjugale (Partie 3)