Style de vie Voyage

J’ai eu la chance de voyager dans plusieurs pays et cela depuis que je suis très jeune. J’ai toujours considéré les voyages comme un privilège que je pouvais vivre puisque j’en avais les moyens. Puis, en vieillissant les voyages de famille se sont transformés en voyage avec mes amis qu’on organisait par nous-mêmes et c’est donc devenu une réelle passion. Par la suite, avec la situation de la Covid qui est apparue, j’ai vu une planification d’un voyage d’un mois disparaître en peu de temps, et j’avoue que ça m’a particulièrement déçue. Un voyage qui était organisé pour célébrer la fin de mes études, donc que j’attendais avec impatience. Bref, voyant ce voyage être annulé sans que je puisse rien faire pour le sauver, je voulais prendre le temps de remercier la vie pour les autres que j’ai pu faire auparavant.

J’aimerais prendre le temps de considérer l’éducation que les voyages que j’ai réalisés m’ont apportée. Prendre le temps de considérer ce qu’ils m’ont fait ressentir. Les paysages qu’ils m’ont partagés. Les gens que j’ai pu rencontrer. Les pubs crawls (If you know, you know). Le sentiment d’avoir la liberté de pouvoir quitter son pays, aller dans le ciel pour arriver à un endroit totalement nouveau et déstabilisant. De pouvoir s’évader de son chez soi pour vivre une expérience éphémère qui te permet de mieux revenir après dans ton quotidien. J’aimerais prendre le temps de considérer la chance que j’ai de pouvoir compter les voyages parmi mon mode de vie. D’avoir la chance de pouvoir en planifier à chaque année pour différentes destinations. J’aimerais remercier mes partenaires de voyages qui m’ont accompagnée dans différents itinéraires. C’est un vrai plaisir de pouvoir pour quelques semaines être dans un tout autre état d’esprit que celui de mon quotidien, comme prendre une pause de moi-même. Sans stress. Sans obligation. Juste comme plan de marcher, regarder tout autour, apprendre sur la culture, bien manger, festoyer, etc.

liberté voyagesSource image : Unsplash

Avec la Covid, j’ai vraiment ressenti une cassure avec cette liberté, ce privilège qu’est de faire des voyages. Réaliser que le monde est grand, mais petit à la fois. Depuis, je ne cesse de rêvasser à la prochaine fois que je pourrai partir sans avoir à me soucier de ma sécurité. Les voyages sont pour moi une réelle motivation à travailler, à faire mon quotidien du mieux que je peux, bref de mettre de l’argent de côté toute l’année sachant que je pourrai m’envoler, c’est pour l’instant une de mes priorités, un objectif de vie.

Je souhaite de plus en plus m’éloigner des régions plus touristiques lors de mes voyages en fait pour découvrir des endroits cachés qui méritent d’avoir l’attention de visiteurs respectueux qui souhaitent découvrir les beautés qui font partie de ce monde si grand, mais petit à la fois. Je compte bien encourager ces plus petits endroits post-Covid puisque présentement on est tous en combat contre le même ennemi. Mais, pour l’instant, merci à la vie pour tout ce que j’ai déjà eu la chance de voir et découvrir. C’est sincèrement apprécié et un manque à ma vie présentement.

Source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Laurianne André's Avatar
Laurianne André

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Nos amours en coup de vent