Style de vie

M’entends-tu? est une série percutante qui saura vous confronter par rapport à une réalité qu’on semble souvent oublier ici, au Québec. À la fois touchante, drôle et triste, l’émission nous remet en question en même temps que les personnages tentent d’évoluer dans un monde qui ne cesse de leur mettre des bâtons dans les roues.

Depuis deux jours, le soir venu, je fais un marathon de télévision pour écouter intégralement la première saison de la série M’entends-tu? diffusée à Télé-Québec. Il ne vous reste que deux jours pour voir tous les épisodes gratuitement en ligne et ça vaut vraiment le détour! La série, imaginée par Florence Longpré, nous entraîne dans un quartier défavorisé de Montréal où évoluent trois amies bien différentes les unes des autres. Ada, jouée aussi par Florence Longpré, est une jeune femme avec des problèmes de violence et d’impulsivité qui protège les gens qu’elle aime bec et ongles. Fabiola, interprétée par Mélissa Bédard, est gérante d’un restaurant de burritos, rêve de chanter, mais doit subvenir aux besoins de sa famille. Finalement, Carolanne, jouée par Ève Landry, est une femme forte et intelligente qui a du mal à s’exprimer suite à une relation abusive qui l’a laissée grandement blessée.

M'entends-tu?

La série choque avec son langage souvent ordurier, les cris des protagonistes et les situations malaisantes, mais c’est voulu et l’effet est là: on se sent dans un autre univers, celui qu’on préfère souvent oublier et faire semblant qu’il n’existe pas, à quelques pas de chez nous. Il faut noter que la série, écrite de main de maître, permet aux trois comédiennes principales de démontrer à quel point elles savent jouer avec justesse des personnages si complexes. Ceux qui s’imaginent que la série est Les Bougons 2.0 se trompent. Ici, on est loin de surjouer. Bien que les personnages semblent parfois flirter avec des extrêmes, d’épisode en épisode, on y croit. On croit à la mère prostituée et alcoolique d’Ada qui se fait gérer par sa fille, on croit à la soeur toxicomane de Fabiola qui oublie de s’occuper de son enfant et on croit à l’ex petit copain violent de Carolanne.

Une des surprises de l’émission est aussi, sans aucun doute, Christian Bégin, qui interprète Pretzel, une transgenre malade qui est l’amie d’Ada. Son jeu est juste et on croit à ce personnage qui semble toujours osciller entre les rires et les larmes avec un verre de trop dans le nez (si ce n’est pas deux).

Florence Longpré, que l’on a surtout connue avec Like-moi, nous montre ici l’étendue de son talent. Cette jeune femme risque de grandement nous surprendre au cours des prochaines années si elle continue de proposer des projets aussi percutants et pertinents. J’espère déjà que la série sera assez populaire pour avoir une deuxième saison puisque la finale nous laisse les yeux bien mouillés et l’on a envie de savoir ce qui arrivera avec ces trois amies si unies dans la douleur. À voir!

 À voir ICI!

Si vous n’avez pas le temps d’écouter la série en marathon sur le web, elle sera disponible, à raison d’un épisode par semaine, dès le 16 janvier.

M'entends-tu? Télé-Québec

-->
Un article de
Camille Dg's Avatar
Camille Dg
Fondatrice & Rédactrice en chef

Camille est la fondatrice du site. Jeune femme qui carbure aux projets, un défi n'attend pas l'autre. Camille est une véritable globe-trotter qui quitte le...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Ma « wishlist » des lieux à visiter au Japon