Déco

Si tu es une adepte de Pinterest, je suis certaine que tu es tombée sur AU MOINS un projet DIY qui utilise les fameuses “pallets” de bois. Les internautes en ont fait des sofas, des jardins verticaux, des tablettes, name it! Il y a quelques mois, j’avais entre autres pinné sur mon tableau DIY une table à café en palette de bois, que je trouvais très cool. J’avais un peu oublié tout ça, mais en arrivant au chalet familial pour le weekend de la fête des patriotes, j’ai vu toute une pile de palettes de bois devant le garage. J’ai donc ressorti mon image d’inspiration et ai demandé à mon père si c’était faisable: oui! Yé! Comme je déménage le 1er juillet et qu’il y a dans mon futur appart un gros sofa en coin, une grosse table carrée pour le salon c’est parfait. C’est sûr que je suis chanceuse: quand mes grands-parents ont vendu leur grosse maison pour déménager dans un condo, mon papi a fait construire un grand garage au chalet pour y entreposer ses outils. C’est son man cave dans le fond. Bref, je suis hyper équipée pour mes projets de gossage de bois quand je vais là-bas.

Voici le résultat:

Sans titre

Comment y parvenir?

Tu auras besoin de :
– 2 palettes de bois (ou plus, selon votre talent pour les défaire): on peut en trouver dans des magasins de jardinage ou n’importe quel magasin où on transporte de la marchandise lourde
– un arrache-clou
– un marteau
– une ponceuse et beaucoup de papier abrasif
– du vernis pour le bois avec un pinceau-éponge
– des pieds ou des roulettes pour la table
– un chiffon
– une perceuse
– des vis de diverses grosseurs
– une planche de bois traité
– des roulettes

Étape 1:

Choisir la plus belle palette et désassembler la 2e palette avec l’arrache-clou et le marteau (il faut s’assurer que les planches soient de la même épaisseur). C’est la tâche la plus difficile et il faut pas mal de force physique pour y arriver. L’idée est d’arracher des belles planches pour remplir les trous de l’autre palette (et faire une surface plane AKA une table)

palettes de bois diy

Étape 2:
Placer les planches sur la palette. Il se peut que tu sois obligée d’en couper une pour arriver à remplir tout l’espace sans qu’il reste de craques. Une fois que c’est fait: on agrippe la perceuse et on visse le tout!

Sans titre

Étape 3:

Poncer, poncer, poncer. Le bois des palettes est très rugueux donc sans cette étape cruciale, on se fait clairement des échardes pour le reste de notre vie. Ça, c’est l’étape qui demande de la patience, question de lisser le tout comme il faut. À noter: ce ne sera jamais aussi lisse et parfait qu’une table achetée en pièces détachées chez IKEA, mais pour moi, c’est ce qui fait toute la beauté et la coolness de la chose.

Sans titre

(Si tu veux peindre ou teindre ta table, c’est ici qu’il faut le faire! Perso, je préférais garder les différentes teintes de bois pour rappeler le fait que c’est recyclé)

Étape 4:
Vernir la table. Chanceuse que je suis: j’ai trouvé un pot de vernis même pas ouvert dans le garage de papi. La technique de mon père consiste à verser du vernis directement sur la table puis à l’étendre avec le pinceau-éponge. Il faut au moins 3 bonnes couches de vernis pour que ce soit brillant et lisse.

Sans titre

On voit clairement la différence une fois le vernis appliqué (j’ai utilisé le contenu entier du pot):

Sans titre

Voici le vernis que j’ai utilisé:

Sans titre

Étape 5:
Trouver des pattes. Comme les palettes, c’est assez lourd, j’ai choisi des roulettes pour être capable de déplacer ma table à ma guise (20$ chaque roulette chez Home Depot). On trouvait que seulement la table + les roues, ce serait trop bas, alors avec mon père, on a acheté une planche de bois et on a coupé huit carrés de la même largeur qu’une planche de palette, que j’ai poncés rapidement à la main. Ensuite, on a vissé deux blocs à chaque coin de la table, puis on a posé les roulettes dessus. Pour ce faire, il faut acheter des vis d’une bonne grosseur pour les roulettes, ça dépend donc de la grosseur de vos roulettes. Avec les blocs, la table est à une bonne hauteur de 12 pouces du sol.

J’ai même tenté d’apprendre à utiliser la drill:

Sans titre

Clairement, je n’ai pas de talent pour driller des choses, je manque de force dans les avant-bras apparemment:

Sans titre

Voici de quoi ça a l’air, nos carrés de bois dans chaque coin:

Sans titre

Et voilà! Pour voir ce que ça donnera une fois dans mon propre salon (je l’ai mise dans le salon de mes parents pour prendre la photo ci-haut), suis-moi sur Instagram à @virginiepichet!

Coût total pour ce projet: moins de 100$ pour les roues et la planche de bois – c’est sûr que j’ai été chanceuse d’avoir trouvé le vernis et les outils, mais on s’en tire pour pas cher!

-->
Un article de
Virginie Pichet's Avatar
Virginie Pichet

Cheveux couleur blé d’inde et Girlboss, Virginie est l’éditrice du blog; en d’autres mots, la maman des collaborateurs. Elle adore les brunchs et se prendre...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Le sac à dos 2.0