Style de vie

L’université est une étape importante pour beaucoup de personnes et c’est une aventure excitante dont on a envie de partager. On peut souvent voir des témoignages d’étudiants, mais très peu d’histoire de mamans qui font le saut pour faire des études avancées.

On le sait : L’université c’est déjà un défi en soi. C’est beaucoup d’heures à consacrer au cours, aux études et aux travaux. Mais comment gérer tout cela en tant que maman? Je commence mon BAC dans quelques jours et je dois avouer que la hâte a été remplacée par la peur. La peur de manquer de temps, de ne pas y arriver, de trop négliger mes enfants.

J’ai la chance d’avoir un conjoint et un papa hors pair qui est présent et qui participe beaucoup à la dynamique familiale. C’est même lui qui a pris la majeure du congé parental pour que je puisse faire ma première session la tête tranquille. C’est d’ailleurs une des choses qui me rassure le plus : Je me sentirai moins dépassée par tous les changements en ayant quelqu’un à la maison à tout moment avec les enfants.

Avoir un équilibre entre les études et la vie familiale, c’est primordial pour réussir et c’est ce que je vais tenter de réaliser. Certaines personnes me disent que j’ai beaucoup de courage. Je pense plutôt que j’ai une détermination à devenir une meilleure femme, une meilleure conjointe, une meilleure mère et une meilleure citoyenne. Je sais où je m’en vais et je veux surtout montrer à mes enfants que rien n’est impossible quand on y met beaucoup d’efforts et de passion. D’autres personnes parleront de sacrifices. Moi je vois ça comme des compromis : On ne sacrifie rien si on le fait par passion et pour un meilleur avenir.

Oui, je vais sûrement avoir les yeux encore plus cernés qu’ils ne le sont présentement. Oui, je vais sûrement devoir revoir notre routine et nos habitudes, mais je sais qu’au final tout cela aura valu la peine.

Je crois que l’important quand on retourne aux études avec des enfants c’est : d’être organisée, d’être bien entourée, de prévoir d’avance. Je compte me faire un horaire chaque semaine pour mes travaux, mes lectures, mes examens et nos obligations familiales. La fin de semaine est un excellent moment pour préparer des mets pour les lunchs et les soupers pour ne pas devoir se casser la tête avant de partir le matin ou en arrivant le soir.

On m’aurait dit il y a dix ans que je serais un jour bachelière, je n’y aurais jamais cru. Mes objectifs ont changés et je me suis découverte des nouveaux talents et intérêts. Je suis fière de pouvoir montrer à mes enfants qu’il n’est jamais trop tard pour se faire un nouveau chemin dans la vie. J’ai pris une nouvelle intersection pour me rendre à une destination différente que celle que j’avais choisie. Comme me répète souvent ma mère : On a toujours le choix dans la vie et nous sommes les seuls responsables de ceux-ci.

 

Source image de couverture : Unsplash

-->
Un article de
Marie-Ève Lévesque's Avatar
Marie-Ève Lévesque

Marie-Ève est passionnée de la vie, des Arts, de la découverte et du maquillage. Étant une vraie girouette, elle n’arrive pas à prendre un seul...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Pour la rentrée, plus d'excuses pour ne plus s'entraîner