Mode & Beauté

Durant près de 6 ans, je me promenais fièrement avec ma longue tignasse brune et je criais haut et fort à qui voulait l’entendre qu’elle était entièrement naturelle. C’était vrai et je l’aimais. Mais un matin je me suis levée et j’en avais marre, parce que même si mes cheveux étaient très en santé, longs et beaux (nostalgie); ma chevelure ne me représentait plus. Elle ne me représentait pas parce qu’elle manquait de couleur, de funky, d’un petit pop! que j’osais dans le passé et que je n’osais plus depuis 6 ans.

Alors j’ai contacté ma coiffeuse et elle m’a fait une chevelure digne de Pinterest. Mes cheveux rose pastel étaient devenus ma marque de commerce et ils reflétaient davantage qui je souhaitais devenir et dans quel domaine je souhaitais grandir.

Capture d?e?cran 2016-08-14 a? 19.08.52

Sauf que.

Sauf que des cheveux rose pastel, ce n’est pas naturel et il y a une repousse qui apparait rapidement, un moment donné, il faut la refaire. Mais puisque je suis travailleure autonome et éternellement pauvre, la tignasse prend souvent le bord. Résultat: j’ai cumulé les FAILS capillaires, dûs à ma pauvreté, ma spontanéité et surtout mon manque de talent en teinture.

Alors j’ai fait une liste au nom de toutes ces personnes, qui comme moi, on cru un court instant que d’être coiffeur, c’est juste une question de bleach, de couleur qu’on trouve bien belle sur les tablettes de la pharmacie,  puis de l’acharnement.

Mais c’est un gros FAUX.

1. La fois où tu fais à ta tête et que tu ne prends pas le pigment nécessaire que ton coiffeur t’as conseillé pour refaire ta couleur et que t'as pris une couleur en pharmacie et ça a créé une couleur flash atroce.

giphy

Source : Giphy

2. L’autre fois où tu visionnes des tutorials DIY sur YouTube pour faire un bleach afin de faire ta repousse et que finalement toute ta couleur a coulé et que tu as dû aller au coiffeur. Sans oublier l'argent que tu as gaspillé pour le masque capillaire, le bleach et tout le tralala, mais que tu aurais pu utiliser pour aller voir le coiffeur directement.

3. Toutes les fois où tu as eu honte de retourner voir ta coiffeuse parce que tu étais trop gênée de montrer quelle gâchis que tu avais fait avec son œuvre d’art (PS: un gros désolée Catherine).

4. Chaque fois, ça coûte le double simplement parce que ta spontanéité pense gagner de l’argent, mais que ton manque de talent et ton surplus de fierté réalisent que tu ne peux pas te promener la tête de même.

5. Le moment de panique que tu vies une fois que tu vois ta tête dans le miroir et qu'elle ne ressemble pas à une photo Pinterest, ni à la boite qui t'a séduite à la pharmacie. 

6. La fois que tu réalises que le mode d’emploi, ce n’est pas juste pour des meubles IKEA; de la teinture, c’est de la vraie science. Pis ta spontanéité ne la comprend pas.

7. Le moment où tu écris à tous les coiffeurs que tu connais, sauf la tienne, parce que t’es trop gênée d’aller la voir.

8. Réaliser qu’en vérité, lorsque tu as une tête colorée, ton coiffeur, c’est pas mal ton meilleur ami.

9. JE M’EXCUSE CATHERINE ET MERCI JAVIER!

Capture d?e?cran 2016-08-14 a? 19.03.59

Source : Instagram

Si soudainement t’as cette envie de faire exactement ce que je fais toujours, va plutôt voir les deux meilleures places au monde ;

Au Barbershop Coiffure, plus particulièrement Catherine ou Sophie-Amy
303 rue Emery,
Montréal (Qc)
(514) 843-6676

Atelier Panache, allez voir Javier et Anita 
1423 rue Montcalm
Montréal, (Qc)
(514) 504-1454

-->
Un article de
Maude Sénécal's Avatar
Maude Sénécal

Amoureuse de la vie, Maude aimerait tout découvrir: toutes les formes culinaires, musicales, artistiques, la mode, les designers, le théâtre, la danse, la littérature, le...

Lire la suite
Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Tinder nightmares: les dates les plus embarrasantes qui soient