** Traumavertissement : Santé mentale. Des ressources d’aide sont listées à la fin de cet article.

Dernièrement le mot intimidation est revenu plus souvent qu’autrement dans l’actualité. C’est le sujet de l’heure. À l’émission Tout le monde en parle, Julie a dit (en reprenant les paroles de Patrick Lagacé) : « le Québec va sortir grandi de cette histoire d’intimidation à Occupation double… ». Perso, je n’écoute pas OD, mais j’ai pensé fort, très fort : youhou la gang !!!!!!!!!!!!!!

J’espère que ce n’est pas à Occupation double que tu as été sensibilisé à l’intimidation ?

Il a 12 ans, il revient de l’école, il est bouleversé on l’a traité de « fif ». Il prendra l’arme de service à son père, s’enfermera dans la salle de bain et du haut de c’est 4300 jours de vie mettra fin à ses jours. Cette journée-là, son cœur a cessé de battre, et les cœurs de tous ceux qui l’aimaient aussi.

Les enfants victimes d’intimidation sont de deux à trois fois plus à risque de développer des comportements suicidaires que les autres. Et l’intimidation qu’ils subissent laisse des traces… jusque dans leur ADN.

L’apprentissage de la bienveillance, du respect de la différence se fait à la maison, à l’école, au parc et au service de garde. Une responsabilité commune d’éducation. Un enfant intimidé restera avec des séquelles à vie.

Quand j’étais plus jeune, j’avais une silhouette plutôt carrée, le box shape ! Un jour, on m’a dit que j’avais de grosses fesses. Pendant mon adolescence, ma jeune vie d’adulte, j’ai poursuivi mon chemin gilet noué à la taille. En fait, il n’y a qu’assez récemment, que j’ai réalisé, que je n’avais pas de grosses fesses.

Alors comment fait-on ?

On ne tolère jamais l’intimidation dans notre foyer. On enseigne que c’est NON dès leurs premiers pas. On apprend à nos enfants qu’un gâteau au chocolat, c’est beau et bon parce que c’est une tonne d’ingrédients qui font que dans ta bouche y’a des «sparkels» de bonheur. Si le gâteau n’avait pas de glaçage, pas de petits bonbons sur le dessus et pas de confiture entre ses épaisses couches de moelleux, il serait drôlement moins bon.

On leur apprend qu’un gâteau c’est fragile, on le fait avec soin. Le gâteau abimé ne redeviendra jamais comme celui d’avant. On leur apprend que chaque gâteau a sa place dans le présentoir. Que serait Noël sans buche? Que serait un parfait à la vanille sans vanille? Du Red Velvet au Forêt noir, tu peux en aimer certains moins que d’autres, on appelle ça des affinités.

Si tu n’as pas d’affinité, tu n’es pas obligé de le briser.

Et si tu vois un ami briser un gâteau et bien je compte sur toi pour te rappeler que ce gâteau-là est le préféré de quelqu’un d’autre. La diversité c’est beau, c’est bon comme le gâteau. La diversité, ça fait des étincelles dans ton cœur et ta tête.

L’intimidation c’est rendu facile, parce que derrière ton écran, tu peux dire n’importe quoi, tu te bombes le «chest », tu te crois invincible avec ta photo de super héros, ton nom camouflé, tes photos floues. Et bien j’vais te le dire moi, t’es loin d’être un super héros l’ami, tu participes à la violence quotidienne que se font nos jeunes, peut-être devrais-tu devenir pâtissier?

En fait le condo d’OD c'est la fondation de Jasmin qui devrait l’avoir.

La Fondation Jasmin Roy Sophie Desmarais se d’écrit comme : à la fois un organisme de bienfaisance et un organisme communautaire dont la mission consiste à créer des milieux positifs et bienveillants en cohérence avec les objectifs (SDG) fixés par les Nations Unies. L’équipe de la Fondation a le mandat de sensibiliser, d’éduquer, de soutenir et de contribuer à la recherche de solutions durables aux problèmes de violence, de discrimination et d’intimidation dans tous les milieux de vie, qu’il s’agisse des milieux éducatifs, des milieux de travail ainsi que de tous les environnements dans lesquels évoluent nos aînés. La mise en place de saines habitudes de vie émotionnelles et relationnelles est au cœur de leur approche, qui a pour but de favoriser l’inclusion de tous et de prévenir les problèmes de santé mentale, et ce, tant au Canada que partout ailleurs dans le monde. La Fondation Jasmin Roy Sophie Desmarais fait la promotion de l’égalité des sexes, de la diversité sexuelle et de genre ainsi que de la diversité culturelle dans toutes ses actions.

Soyons un peuple de pâtissiers, embaumons nos maisons de cette odeur de pâtisserie sans même cuisiner.  On en parle souvent et tôt, on reste à l’écoute et on ne tolère absolument aucune intimidation.
Image de couverture de Deon Black

Les plus populaires

Accueil