Sport & Santé

J’ai toujours été une grande sportive. Petite, je courais partout. Mes parents m’ont d’abord inscrite au soccer, puis à l’athlétisme. Depuis, je n’ai jamais accroché mes crampons ni mes souliers de course. Je n’ai donc surpris personne lorsque j’ai choisi l’enseignement de l’éducation physique comme programme universitaire. J’en suis à ma dernière année d’études et j’adore ce métier! L’université m’a permis d’accroître mes connaissances sur le sport ainsi que sur l’impact de celui-ci sur notre santé.

À lire aussi : Inscrire son enfant dans une équipe sportive

sport

 

En effet, le sport est rassembleur, il permet de créer des amitiés durables et il favorise une bonne santé globale. En ce sens, lorsqu’on fait de l’activité physique sur une base régulière, plusieurs bienfaits se manifestent : la diminution du risque de maladies cardiovasculaires, l’amélioration du sommeil, l’augmentation des tissus osseux et, mes préférés, la perception augmentée du bonheur et la diminution du stress relié à la performance. Juste ici vous avez plus de 5 raisons de bouger !

Pour ma part, le sport m’a aidée à affronter des moments difficiles tout comme il m’a permis de vivre des moments incroyables. Suite à un grave accident de moto, j’ai dû arrêter toute activité physique. C’est grâce à la physiothérapie que j’ai recommencé à m’entrainer et, ainsi, à me sentir bien. L’activité physique permet la libération d’endorphines qui créent une sensation de bien-être. J’ai ainsi combattu la douleur par le bonheur. Puis, rendue à l’université, j’ai fait partie, pendant 2 ans, de l’équipe de cross-country. Représenter son université lors de championnats provinciaux et entendre les encouragements des étudiants de ton université qui ne te connaissent pas mais qui t’encouragent, c’est magique! Le sport, c’est ça !!

Le sport permet de te surprendre physiquement en plus de te renforcer mentalement!

Pour compléter mon article, j’ai eu l’idée de demander à Camille D-G et à Geneviève Asselin-Demers, respectivement la créatrice et la chroniqueuse Sport de ce blog de me raconter l’impact du sport dans leur vie. Voici ce qu’elles ont dit :

Camille : « Le sport a toujours eu une grande place dans ma vie et je suis convaincue que je ne serais pas la femme d’affaires que je suis aujourd’hui si je n’avais pas été une athlète à l’adolescence. S’entraîner plusieurs fois par jour, c’est se forcer à avoir une discipline de fer, ainsi, rapidement on comprend l’importance de la rigueur et du travail acharné. On n’obtient pas de résultats de haut niveau du jour au lendemain, on apprend donc très jeune que réussir demande des efforts. Grâce au sport, bien que j’étais un enfant solitaire, je me suis fait un cercle d’amis et j’avais confiance en moi. »

Geneviève : « Le sport fait partie de moi depuis mon jeune âge. J’ai toujours été une gamine assez active. Le sport compétitif est entré dans ma vie plus tard, soit à l’université. La discipline, la compétitivité, le dépassement sont des bénéfices que je ressors de ma pratique d’activités physiques. Le sport m’a également apporté d’autres avantages, j’ai un cercle d’amis incomparable, j’ai réussi à affronter des obstacles de la vie plus facilement et je pense fortement avoir évité des phases de dépression grâce à l’entraînement. Le fait d’avoir beaucoup d’énergie aurait pu être perçu comme une problématique. Cependant, j’ai su tirer avantage de cet atout, car le simple fait de pouvoir vider le stress ou le négatif par la pratique sportive m’a permis d’être plus concentrée lors de mes cours et plus récemment à mon travail. »

Camille et Geneviève prouvent que la pratique sportive, c’est important !

Alors, est-ce que je vous ai convaincu(e) de bouger ?

-->
Un article de
Stéphanie Dalcourt-Malenfant's Avatar
Stéphanie Dalcourt-Malenfant

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Les meilleurs autobronzants pour ne pas avoir l'air d'un fantôme cet hiver