Faits Vécus

T’es-tu déjà questionnée sur la confiance que tu accordes à ton/ta partenaire et surtout, s’il/elle la mérite vraiment?

Pour ma part, j’ai été engagée pendant plusieurs mois dans une relation parsemée de grands moments de joie avec celui qui m’avait déjà fait douter dans le passé. Bien que je croyais être le genre de fille forte, à qui cela n’arrive pas, je n’ai pas été épargnée: je continuais de voir en lui le meilleur, encore et toujours, après près de deux ans. Je ne suis pas parfaite; j’ai eu bonne foi.

La personne à qui j’accordais mon attention, un jeune homme charmant, cachait ses failles par son sourire, sa présence et son sens de l’aventure qui me plaisaient tant. Notre complicité, indéniable et surprenante: les petits défauts, si faciles à ignorer. Les actions qui me faisaient douter de ses intentions, mais que je justifiais sans cesse.

Quitter ou rester dans cette relation aux hauts et bas qui épuisent, mais qui donnent parfois espoir?

main qui sort de l'eau avec étincellesSource image: Unsplash

Je réalise que je tentais souvent de me convaincre que c’était moi, l’unique responsable de ces moments d’angoisse. Moi qui devait cesser d’être méfiante, pour plutôt lui accorder toute ma confiance. Je me disais: « tu dois être plus forte, tu dois vous offrir toute ou pas pantoute! » Ça sert à quoi, un couple qui se croit juste à moitié?

Alors que tout le monde a la bonne réponse autour de toi, comment t’écouter sincèrement et agir en conséquence quand tu es plongée dans le doute?

Aujourd’hui, je te laisse deviner où j’en suis dans cette relation. J’aurai la chance d’aborder ce sujet plus heureux une autre fois. Par contre, si, comme moi, il t’arrive d’avoir les yeux grands ouverts la nuit, de te sentir perdue, de jongler trop souvent avec tes valeurs, je te laisse sur une lettre que je me suis écrite sans espoir qu’elle ne soit partagée un jour, mais qui, ô combien m’aurait sûrement fait du bien si j’étais à ta place aujourd’hui. Je te souhaite de prendre la meilleure décision pour toi. Sache que l’important, c’est de suivre ton cœur et tes valeurs. Le bon choix est celui qui t’amènera éventuellement force, mais surtout, paix.

Lettre d’une fille qui ne sait que faire avec le poids d’une confiance effritée:

main avec plume papier et roseSource image: Unsplash

Je sens en moi que mon cœur, agité et inquiet, par-ci et par-là, ne se pose que rarement.

(Dans des moments où l’illusion s’acharne, peut-être.)

Mais tu es toujours là.

Et quand tu me parles, j’y crois.

(Peut-être que oui, parfois pas.)

Même tes espoirs sont parsemés de moments de doute, que tu me projettes.

Et je ne sais pas comment l’admettre,

Car je veux que ma confiance nourrisse la tienne,

Mais trop souvent, elle n’est pas là.

Malgré toute bonne volonté,

Comment récupérer notre confiance blessée?

Je ne sais pas si j’y crois.

À celui qui viendra,

La vérité est que

Je ne sais pas à quoi tu ressembles, mais

Je vois déjà dans tes yeux

Cette lueur, ce reflet, ce regard qui fait monter en moi

Un bonheur doux, simple, volontaire et beau.

Tu m’inspires par tes désirs à deux

Et par ceux que tu réserves pour toi.

Je perçois cette douceur qui émane quand tu es là

Et je sais qu’on n’a rien à ajouter,

Pour se sentir simplement bien,

Mais surtout,

Tendrement aimés.

Source image de couverture: Pixabay
-->
Un article de
Anonyme's Avatar
Articles suivants
Article Featured Image

Des tissus biologiques et écologiques avec Montloup