Faits Vécus

Salut mon gars. Tu n’existes pas encore à ce jour. Je sais qu’un jour, tu seras réel et tu seras une des plus belles choses qui me sera arrivée. Je voudrais te dire que tu es en train de vivre une des plus belles époques de ta vie. Je sais que tu dois lever les yeux en l’air en pensant peut-être que c’est pas le cas parce que ta pilosité ne pousse pas aussi vite que tu espérais, que ton bouton au milieu de ton front te fait suer ou parce que je t’énerve parce que je suis ta mère et que les mères énervent inévitablement durant cette période. Je veux te dire mon fils, qu’il n’y a pas longtemps, j’étais à ta place. Tu dois penser que je ne te comprends pas parfois, mais je te comprends même plus que tu ne le penses. Je suis pas mal sûre qu’on sera proches. Je suis pas mal sûre que je vais tenter d’être la mère à qui l’on peut tout dire. Je sais que des fois, tu vas y penser deux fois avant de me parler de quelque chose, même si j’ai l’oreille la plus attentive au monde. Tu vas peut-être préférer parler de sujets plus intimes à tes chums pis je le respecte. Je veux quand même te donner des conseils, libre à toi de les utiliser ou non.

Ton premier coup de coeur

Tu vas la trouver belle. Un peu plus que les autres. Tu vas l’observer de loin quand tu seras dans la cafétéria. Ton cœur va battre un peu plus vite quand tu passeras près d’elle dans le couloir. Tu seras couché dans ton lit le soir et tu penseras à des méthodes pour l’aborder. Tu vas aller voir ses profils sur les réseaux sociaux pour te donner de l’inspiration. Tu vas finir par y parler. Tu vas perdre tes moyens et tu vas repenser à chaque mot que tu lui as dit pendant une semaine en pensant que tu as eu l’air d’un idiot. Les gars qui tournent autour te fatigueront. Tu vas regarder leurs profils à eux aussi. Tu vas scruter leur photo en te comparant. Je tiens à te dire, mon fils, que si une fille s’intéresse à toi, les Don Juan qui tentent de s’y rapprocher ne seront pas menaçants. Parce qu’elle aussi, elle te trouvera un peu plus beau que les autres par ce petit atout qu’elle n’aura pas vu en eux, mais que toi tu possèdes.

Ton premier rendez-vous

T’oseras enfin inviter LA fille. Tu vas tenter de trouver une date originale pour l’impressionner. Tu vas sûrement me dire que tu t’en vas jouer au Xbox avec tes amis pour éviter que je te pose 1001 questions. Tu vas penser que j’aurai rien vu venir, mais ta mère le sait bien que tu ne t’auras pas mis du gel et le parfum que je t’ai offert à Noël pour sentir bon durant ta partie de Fortnite dans le sous-sol d’un des gars de ton équipe de hockey. Ton premier rendez-vous sera peut-être le même moment que ton premier baiser. J’espère sincèrement que ça va en rester là, je suis quand même ta mère, tu sais. Attends de découvrir ce qu’elle est, de connaître ce qui fait en sorte qu’elle s’illumine quand tu lui demandes ce qu’elle aime, de découvrir tous les petits recoins de sa personne. Attendez de vous mettre à nu au sens figuré avant de l’être au sens propre. Ça vaut la peine, je te le jure.

Ta première fois

Hélas, tu vas peut-être avoir voulu voir comment ça marche sur « youporn » même si ta mère aurait voulu que tu te bases sur la scène des vitres buées dans le Titanic. J’espère sincèrement que tu sauras faire la différence entre la fiction et la réalité. C’est pour ça que je vais sûrement t’avoir fait le discours du respect de soi et de l’autre et je vais peut-être (lire je vais assurément) t’avoir traumatisé avec la démonstration du préservatif avec la banane. T’en fais pas si tu trouves que tu n’as pas été bon, on est jamais sur la coche les premières fois. N’aie pas peur de rire du fait que tu es stressé x 1000, elle risque de l’être autant que toi et ça va seulement détendre l’atmosphère. Cette première fois-là tu vas t’en rappeler toute ta vie et elle aussi, peu importe comment ça se déroulera. Profitez-en donc pour que ce soit mémorable même si ce n’est pas parfait.

Ta première peine d’amour

Ce sera peut-être toi qui seras à l’origine. Peut-être que ce sera elle. Dans un cas ou l’autre, ce sera douloureux, genre vraiment douloureux. Je vais savoir que tu as du mal et ça m’en fera aussi, mais tu sais, c’est un passage obligé dans la vie. Tu vas mal dormir, t’auras plus faim, tu vas pleurer et ce sera NORMAL. Je vais être là pour toi mon grand. Je vais être celle qui écoutera ce que tu auras envie de lui confier ou celle avec qui tu pourras partager ton silence. Tu vas penser que c’est la fin du monde. Je vais tenter de te faire comprendre à quel point t’es un être exceptionnel et tu vas sûrement me dire que je dis ça seulement parce que je suis ta mère. J’espère que tu me croiras parce que je suis une des personnes qui te connaît le plus au monde. Je vais tenter de te rappeler à quel point tu vaux la peine quand ton cœur deviendra amnésique par rapport à ce que tu vaux en raison d’un trop plein d’émotions.

petit garçon fils coeur amourSource image: Unsplash

Je suis ta mère. Tu es mon fils. N’oublie pas que je suis la première femme qui a fait partie de ton existence. La mienne, mon existence, est nettement plus belle depuis que tu en fais partie. Peu importe ce qui arrivera et comment, je veux te promettre qu’un jour, tu trouveras cette personne qui fera du sens à la tienne. Et peu importe ce qui arrivera, je serai là.

-->
Un article de
Jessica Bergeron's Avatar
Jessica Bergeron

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

Perfectionnisme: quand une virgule fait toute la différence