Style de vie

Je t'écris à toi, ma future petite fille imaginaire. Je t'écris avec l'espoir qu'un jour tu trouves ceci, car peu importe les précautions que je prendrai pour te protéger, ton premier amour finira par arriver. J'aurai beau te prévenir de faire attention à ton cœur, ma puce, mais tu seras trop aveuglée par cet amour pour écouter mes conseils. Cet amour, tout nouveau tout beau. Celui qui te fera plonger tête première, les yeux fermés en pensant contrôler tout ce qui va t'arriver. Tu vas te dire que c'est lui le bon, que tu es une des chanceuse à pouvoir passer le reste de tes jours avec ton premier amour. Je te le souhaite ma chouette, mais malheureusement la vie ce n’est pas comme les films de Disney…

seule, lettre ouverte, séparation, premier amour, breakup, sentiment, solitude, tristesse, déception

Source : buzzfeed.com

Tu vas l'aimer, et sûrement que lui aussi, il va t'aimer tout autant. Vous allez être heureux et vivre des moments que jamais tu ne vas oublier avec lui. Vous allez vous créer des souvenirs magiques, vivre des expériences incroyables et vous découvrir l'un et l'autre. Tu souhaiteras qu'il n'y est aucune fin à cette histoire. Que vous deux, ce n’est pas comme les autres couples. Vous deux, ce sera vraiment incroyable et vous allez travailler fort pour que ça marche pour la vie. Et je suis sûre que vous allez vraiment donner tout ce que vous avez pour que ça fonctionne.

Mais la vie ce n’est pas toujours beau comme ça. Un jour, tu vas remarquer que vous êtes plus distants un envers l'autre, que c'est bizarre entre vous deux. Moins de «Bon matin mon amour» et moins de «Bonne nuit, je t'aime» en vous couchant. Moins de petites attentions, moins de beaux moments ensemble et moins d'affection. Tu vas te dire que c'est normal, que c'est l'habitude qui embarque. Oui, peut-être. Peu importe la façon dont ça va finir, que ce soit lui ou toi qui mettra un terme à cette relation, ça va faire mal… Ah et pas un mal comme un mal de tête après un lendemain de brosse qui part avec des Tylenols pi de l'eau à la fin de la journée, non, un mal qui va t'empêcher de penser.

seule, lettre ouverte, séparation, premier amour, breakup, sentiment, solitude, tristesse, déception

Source : heysigmund.com

seule, lettre ouverte, séparation, premier amour, breakup, sentiment, solitude, tristesse, déception

Source : mindbodygreen.com

Je pourrais te comparer ça à une brûlure. Ça fait tellement mal sur le coup, et tu ne sais pas trop quoi faire pour stopper cette sensation. Tu vas essayer plein d'affaires, et certaines vont juste empirer la situation et tu vas le regretter un peu. Ça fait partie de la game, mon cœur. Finalement, il va arriver un temps où tu vas penser que c'est rendu moins pire, que ça va finir par arrêter de brûler. Ça va durer un certain temps, jusqu'à ce que tu finisses par l'oublier cette brûlure-là et que tu l'oublies quelque part enfouie à l'intérieur de toi. Lorsque soudainement, sans prévenir, la douleur refera son apparition, aussi vive qu'auparavant, si ce n’est pas plus qu'au début. Tu vas probablement avoir des amis qui vont essayer de t'aider, et ça va faire son effet, mais pas assez pour complètement oublier. La seule différence avec une peine d'amour, c'est que dans le fond de toi tu n’as pas vraiment envie d'oublier ça. Tu n'as pas envie d'oublier comment tu te sentais avec lui, tous vos souvenirs, vos moments de rire et vos petits bisous remplis d'amour. Tu n'es pas obligé d'oublier ça, ma chérie. Au contraire, un jour va arriver où il n'y aura plus de larme qui vont couler quand tu vas repenser à tous ces petites choses, mais bien un petit sourire au coin de tes lèvres. Ça va te rendre heureuse d'avoir vécu tout ça, et tu vas même remercier la vie de t'avoir mis cette épreuve sur ton chemin, car tu vas avoir grandi là-dedans. Une partie de toi va avoir changé, et c'est probablement pour le mieux.

seule, lettre ouverte, séparation, premier amour, breakup, sentiment, solitude, tristesse, déception

Source : elitedaily.com

Je te demande seulement une chose : lorsque tu seras dans ta période la plus difficile, que tu vas te demander si la vie à réellement un sens et si tu vas sourire sans te forcer un jour, lorsque tu vas t'isoler et que je serai la «pire mère du monde qui ne comprendra jamais ce que tu es en train de vivre», alors promet-moi de ne jamais oublier que je vais toujours t'aimer et que je vais tout faire pour t'aider, ma belle. Par contre, personne ne pourra réellement t'aider, sauf toi. Le temps arrange les choses et c'est vrai, tu dois laisser du temps au temps. C'est dur, ça fait mal, ça va probablement t'empêcher de vivre et te réveiller la nuit, mais je vais être là, et pour toujours. Un cœur brisé, c'est difficile à réparer. Fais attention à ton cœur ma puce.

-->
Un article de
Marianne Boissonneault's Avatar
Marianne Boissonneault

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Célibataire mais pas incomplète