Déco Style de vie

Je suis propriétaire d’une maison depuis maintenant près de cinq ans dans la merveilleuse région des Cantons de l’Est. Malgré le fait que mes parents soient propriétaires à Montréal, il y a plusieurs éléments qui sont complètement différents entre ma maison et la leur. Je ne suis pas experte en la matière, mais voici une petite liste exhaustive des points importants à savoir avant d’acheter une maison en campagne.

Il y a d’abord la chose la plus sexy : la fosse septique.

La fosse septique à une durée de vie d’environ 20 ans et les coûts de remplacement sont élevés. Il vaut donc mieux la faire inspecter avant l’achat. Si votre fosse septique s’avère non conforme, au niveau des lois environnementales, il faudra la faire changer le plus rapidement possible. C’est un gros trou dans le budget, surtout pour un nouveau propriétaire!

Il faut également faire vidanger une fosse septique tous les deux ans. Selon la MCR, ce service peut être ajouté directement sur le compte de taxes. Sinon, il faut s’informer et le faire faire par un professionnel. Au niveau du champ d’épuration, nous devons également le faire inspecter  chaque année par une compagnie. Ces points sont à vérifier, car il s’agit d’une tout autre organisation, comparativement à un système d’égout dit normal.

Nous avons un puits artésien.

Je ne connaissais pas cette installation avant de déménager. C’est quand même fou de penser que mon eau provient de la nappe phréatique. Il s’agit d’eau puisée dans la couche terrestre tout au fond du sol. Le puits est relié à une pompe électrique. Vous devinez donc que lorsqu’il y a une panne d’électricité, je ne peux malheureusement pas prendre mon bain ou faire la vaisselle.

Il est impératif de faire tester l’eau dans un laboratoire spécialisé d’acheter la propriété. Il est également recommandé de faire des tests deux fois par année ou lorsqu’il y a un changement de goût ou d’odeur dans l’eau. Le but étant de prévoir la présence de bactéries ou de coliformes. Certains puits peuvent manquer d’eau. C’est assez rare, mais dans ce cas, il faut soit faire creuser plus profond ou totalement faire un nouveau puits. Et ça peut couter des dizaines de milliers de dollars.

La méthode de chauffage n’est pas à négliger.

Chez moi, je chauffe avec des plinthes électriques. C’est ce qui constitue mon chauffage principal. J’ai aussi un poêle à bois au sous-sol. Il sert de chauffage d’appoint et nous permet de passer une belle soirée collée en amoureux à regarder un bon film. Par contre, il faut penser à l’achat de cordes de bois, à un endroit où les entreposer et au ramonage, qui doit être fait une fois par année à l’automne. Dans mon salon, j’ai également un foyer au gaz que j’adore. C’est une méthode de chauffage très agréable et rapide, mais il faut penser au coût de location et de remplissage de la bonbonne.

Nous avons un grand terrain.

Il faut bien y penser, car il y a beaucoup d’entretien à faire. Il faut faire le gazon à la tondeuse ou au tracteur. Il faut aussi avoir un coupe bordure et un souffleur à feuilles (ça s’accumule plus vite qu’on pense!). Sans oublier la souffleuse à neige pendant l’hiver et l’entretien des plates-bandes pendant l’été. Ce qui est agréable, c’est qu’il y a toujours un projet à réaliser avec un grand terrain. J’aimerais faire un jardin l’été prochain et cultiver de bons légumes! 

 

En résumé, je vous conseille de vous renseigner le plus possible et, évidemment, de faire inspecter la propriété que vous souhaitez acheter en campagne. Si ce n’est que pour éviter les surprises.

Pour le reste, c’est le bonheur!

  

Source de l’image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Clara Gaudreault's Avatar
Clara Gaudreault

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Next articles
Article Featured Image

Les gens ne sont plus fiables