Arts Cinéma

Dans les derniers mois, j’ai revu plusieurs films que j’aimais. J’ai compris certaines choses de ces films et j’ai redécouvert certains trésors cinématographiques que j’avais déjà en ma possession. Parmi tous ceux que j’ai, je me suis rendu compte que deux films étaient marquants, car ceux-ci m’ont inspiré des tatouages que je voulais depuis plusieurs années. C’est prochainement que je vais les avoir sur moi.

Le premier film est La société des poètes disparus ou en anglais Dead poets society. Ce film raconte l’histoire d’un enseignant de lettres anglaises, dans une académie de garçons ayant la discipline comme priorité. Les méthodes de M. Keating sont très peu conventionnelles pour cette école, mais aussi pour l’époque (1959), car elles visent le refus au conformiste, la liberté, l’épanouissement personnel avec la découverte de la poésie et l’apprentissage de savourer l’instant présent et cela changera la vie de plusieurs étudiants. Pour jouer ce scénario, on y retrouve Robin Williams (M. Keating), Ethan Hawke (Todd Anderson), Robert Sean Leonard (Neil Perry), Josh Charles (Knox T. Overstreet), Gale Hansen (Charlie Dalton) et Norman Lioyd (M. Nolan). Ce film enseigne à s’épanouir personnellement, à mesurer les conséquences de ses actes, à défier l’autorité quand cela en vaut la peine, à ne pas hésiter à sortir du lot, à se battre pour ce en quoi on croit et surtout, de profiter de l’instant présent. Ces enseignements m’ont inspiré la phrase « Oh, mon capitaine, mon capitaine ! » sur l’un de mes bras en l’honneur de ces enseignements, mais aussi en l’honneur de la dernière scène de ce film. Voici un extrait juste ici! 

Le second film est mon film d’animation préféré : Spirit, L’étalon des plaines ou en anglais Spirit: Stallion of the Cimarron. C’est l’histoire d’un Mustang (type de cheval) sauvage et chef du troupeau : Spirit au temps de la Conquête de l’Ouest américain. Grâce à sa curiosité, il se fait capturer et emmener par les militaires au camp où il devrait être dressé, mais où il découvre qu’un humain est prisonnier (un Amérindien). L’animal et l’humain devront faire équipe pour s’échapper de camp et ainsi fuir loin des militaires pour retrouver une vie normale. Pour agrémenter ce film, on retrouve les voix de Matt Damon (Spirit), Daniel Studi (Petit nuage) et James Cromwell (Le Colonel) ainsi que la partition du chanteur Bryan Adams pour la trame sonore interprétée dans les deux langues. À première vue, ce film ne semble pas enseigner beaucoup, mais en portant attention, on se rend compte qu’il contient des enseignements : de ne pas être prétentieux, de ne pas abandonner et croire, d’être respectueux et d’apprendre à faire confiance. J’avais longtemps imaginé avoir un tatouage de cheval, car je trouve que c’est l’un des animaux des plus élégants, doté d’une sagesse, d’une belle façon de communiquer et d’une façon unique de nous voir tels que nous sommes réellement. Aussi, car ça me rappelle la jument que j’ai eue les quelques premières années de ma vie. Mais, après réflexion, je me rends compte que cette image représente également ces leçons de même que ce film. Voici un extrait juste ici! 

Je conclus avec Bryan Adams et deux chansons jouant dans Spirit : Here I am (en français Je suis là) et Je défendrai ma vie

Source image de couverture : Unsplash
-->
Un article de
Coraly Guillemette's Avatar
Coraly Guillemette

Le Cahier a la chance de compter sur une équipe de collaborateurs spontanés. Pour en faire partie, écrivez-nous à [email protected]!

Mes articles 
Articles suivants
Article Featured Image

J'ai testé différents produits et voici mon opinion